Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES BARBECUE AU BORD DE L’AUXANCE
< | >

ECHOS DES STADES BARBECUE AU BORD DE L’AUXANCE

Publié le 26 avril 2018 par

ECHOS DES STADES  BARBECUE AU BORD DE L’AUXANCE

Pendant que les Masculins 3 ont accroché Lathus/Saulgé (2 buts à 1) au bord de la Gartempe près des «Portes d’Enfer», les Masculins 2 se sont régalés à une rive de l’Auxance sur le synthétique de Migné-Auxances. Ils ont battu la réserve 2 locale par 5 buts à 1. Deuxième de la poule C du championnat D4, Poitiers 3 Cités avait intérêt à gagner ce match face à une équipe à leur merci. Les Mignanxois auraient pu encaisser plus de buts si les Poitevins n’avaient pas fait preuve de quelques maladresses. Quoi qu’il en soit, ils ont pris plaisir de jouer et le festin a été à la hauteur d’un barbecue.

L’équipe composée par Djelloul Houadji a renfermé les joueurs suivants : gardien (Benjamin Saillard), défenseurs (Banfa Sakho, Abdoul Guirassy, Ludwig Deschene, Fouad Rabahi), milieu (Kivin Al Zihairi, Gautier Rezac, Hakim Boukoussa, Nasr Addine El Bouch), attaquants (Antoissi Kabayela, Facinet Soumah), remplaçants (Morad Amairia, Benaïcha Mostefaoui, Mistoihi Mhadji). Il a fait très chaud sur le synthétique de Migné. De temps à autre, un vent frais a soufflé, rafraîchissant quelque peu l’atmosphère. La quarantaine de supporters perchés à l’ombre sur les gradins ont regardé le spectacle sans trop se plaindre.

Le match a commencé en trombe pour Poitiers 3 Cités, dominant largement pendant environ une dizaine de minutes. D’ailleurs, c’est à la 10è minute que Facinet Soumah a sonné le gong, marquant le premier but après un «une-deux» avec Antoissi Kabayela. Les Poitevins ont ensuite semblé dormir sur leurs lauriers. Conséquence : à la 12è minute, ils ont été surpris par l’égalisation de Migné. Pris de court par la vitesse des attaquants mignanxois, les défenseurs poitevins n’ont pu rien faire. Benjamin Saillard n’a pas su arrêter le ballon. A la 18è minute, Banfa Sakho a cédé sa place à Misto Mhadji. Avertis, les Poitevins ont mis un peu plus d’impact en attaque. C’est ainsi que Antoissi Kabayela a inscrit le 2è but à la 24è minute. Après la passe de Facinet Soumah, Kabayela qu’on appelle aussi «Sélène» a contrôlé le ballon et tout de suite exécuté un tir gagnant. Une minute plus tard, Nas El Bouch aurait pu faire l’addition si son tir croisé n’avait pas été trop croisé. Et à la 28è minute, Kivin Al Zihairi a envoyé un missile dévié en corner par le gardien adverse.

Migné s’est aussi illustré, tout au plus par quelques contre-attaques, mais stériles. Comme cette frappe où Benjamin Saillard a eu un bras élastique en détournant le ballon en corner. Nas El Bouch est sorti à la 33è minute et c’est Morad Amairia qui est entré sur la pelouse synthétique. Peu après à la 34è minute, Facinet Soumah a encore crée un malheur en marquant le 3è but. Plus rapide que les défenseurs adverses, il a tiré ; le ballon renvoyé par le gardien a été de nouveau repris par l’attaquant poitevin. Puis les Poitevins se l’ont joué facile, tandis que Migné a couru en vain derrière la réduction du score, jusqu’à la pause.

Avant la reprise, des changements ont été effectués par Djelloul Houadji. Poitiers 3 Cités a commencé comme en première mi-temps, dominateur. L’arbitre a abusé du sifflet, surtout en défaveur des Poitevins, et a quelque peu haché le jeu. On aurait dit quelqu’un en mission à Migné. En tous cas, les Poitevins n’y ont pas tenu compte et ont déroulé leur jeu. A la 54è minute, Nas El Bouch a marqué le 4è but. Lancé comme une flèche empoisonnée à la sortie d’une combinaison entre Fouad Rabahi et Benaïcha Mostefaoui alias «Reda», Nas le «petit prince» a d’abord ridiculisé le gardien d’une feinte, avant de mettre le ballon comme dans une «boîte aux lettres». Dix minutes plus tard, sortie de Morad Amairia et Banfa Sakho, remplacés par Hakim Boukoussa et Abdoul Guirassy. Et Poitiers 3 Cités a paru insatiable, quand Migné est resté sur sa fringale de réduire le score. Mais la défense poitevine a été une cuirasse protégeant la cage de Benjamin Saillard.

A la 66è minute, Poitiers 3 Cités a retrouvé le sourire. C’est que Facinet Soumah a encore fait trembler les filets en marquant le 5è but et en réalisé son triplé. D’une passe de Nas El Bouch, l’attaquant de Poitiers 3 Cités a d’une reprise battu le gardien mignanxois. Requinqués, les Poitevins ont voulu ne pas en arrêter là. Car à la 76è minute, Benaïcha Mostefaoui a dévissé sa reprise après une passe de l’incontournable Facinet Soumah. Puis à la 84è minute, Hakim Boukoussa a failli inscrire un but si son ballon d’un tir lointain n’avait été dévié en corner par le gardien d’en face. Misto Mhadji est sorti sur blessure après avoir trop abusé du ballon ; il a été remplacé à la 87è minute par Fouad Rabahi. Puis le temps est passé sans un autre but. Le public est resté sur sa faim jusqu’au dernier coup de sifflet.

Poitiers 3 Cités 2 a gagné sans difficulté ce match contre Migné 3 par 5 buts à 1. Si la résistance de Migné-Auxances a été faible malgré quelques contre-attaques dangereuses, les Poitevins ont été ce dimanche 22 Avril maîtres du terrain. De cette victoire, ils renforcent leur second rang dans le classement. On espère qu’ils continueront avec cette dynamique, permettant en même temps à leurs collègues de la D5 à gravir un autre pallier, puisqu’ils ont confirmé leur suprématie à Lathus, là-bas dans le fond du Poitou.

23 Avril 2018

Gaspard NTSIKA

Partager sur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.