Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES CHAMPIONNAT : DEBUT PRESQUE EN FANFARE
< | >

ECHOS DES STADES CHAMPIONNAT : DEBUT PRESQUE EN FANFARE

Publié le 21 septembre 2017 par

ECHOS DES STADES  CHAMPIONNAT : DEBUT PRESQUE EN FANFARE

Si les Féminines 2 et les U14 garçons n’avaient pas trébuché, le début du championnat sonnerait la trompette ce week-end des 16 et 17 Septembre à Poitiers 3 Cités. Malgré tout, l’équipe fanion féminine d’Aziz Mansrour et les trois équipes masculines seniors n’ont pas raté le starting-block. En effet, les Féminines 1 ont battu Niort au stade Gaboreau par 3 buts à 1. Les Masculins 3 d’Etienne Laré ont  eu raison de  Montmorillon 4 en gagnant par 4 buts à 1. Les Masculins 2 de Djelloul Houadji ont crucifié Quinçay 1 au Clos Gaultier par 3 buts à 0. Enfin, les Masculins 1 de Roland Kabongo ont arraché ce samedi soir leur première victoire à Confolens par 3 buts à 2.

         Sans négliger le succès des autres équipes, y compris celles des jeunes, il nous a paru primordial de relater les premières victoires des deux équipes fanion (Féminines 1 et Masculins 1) qui sont l’un des indicateurs du niveau d’un club.

MASCULINS : MINI-FESTIVAL A CONFOLENS

         Au cours de la première journée du championnat R4 de Nouvelle-Aquitaine, les Masculins de Poitiers 3 Cités se sont déplacés ce samedi 16 Septembre à Confolens. Là-bas sur la rive gauche de la Vienne, ils ont battu en nocturne le club local par 3 buts à 2. Ce n’était pas facile, tant les Confolentais ont donné du fil à retordre aux Poitevins. L’essentiel aura été de gagner pour le capital confiance après la préparation à la saison.

         L’équipe de Poitiers a été constituée de joueurs suivants : gardien (Norman Malot), défenseurs (Saindou Inzouddine, Donald Sahui, Assane Sow), milieu (Younès Ghazzaf, Zaïdou Baou, Hedi Lemerle-Medjebeur, Julien N’Da, Roland Kabongo), attaquants (Sourakhata Dembélé, Erick Mpambi), remplaçants (Kivin Al Zihairi, Aimar Houmadi, Mistoihi Mhadji). Il y’a eu du monde au stade municipal de Confolens, en grande partie des gens du pays, excités et hystériques.

         Six minutes après le début du match, Erick Mpambi alias «Cavani» s’est fait remarquer. Il a résisté à un défenseur confolentais, débordé côté droit et adressé une passe somptueuse à Sourakhata Dembélé. Mais ce dernier a raté son tir, pendant que la cage a été désertée par le gardien local. Le jeu s’est équilibré entre les deux équipes. Cet équilibre relatif a été rompu lorsque Confolens a marqué un but à la 27è minute. Poitiers 3 Cités s’est démené pour rattraper son retard. Ainsi à la 33è minute, Erick Mpambi a égalisé. Après une passe bien dosée de Julien N'Da, le «Cavani» s’est arraché du marquage à la culotte par deux défenseurs et a conclu par un tir. A la 38è minute, Hedi Lemerle-Medjebeur est sorti et a laissé sa place à Kivin Al Zihairi. Les deux équipes ont rejoint les vestiaires au score d’un but partout.

         A la reprise, la lutte a été âpre entre Confolentais et Poitevins. Des occasions n’ont pas manqué dans les deux camps. Mais Confolens a semblé prendre le dessus. A la 59è minute, Julien N’Da et Younès Ghazzaf sont sortis ; Aimar Houmadi et Mistoihi Mhadji ont fait leur entrée. Cet apport en sang neuf a revigoré Poitiers 3 Cités, surtout en attaque. A la 74è minute, Zaïdou Baou a frappé Confolens, en marquant le 2è but poitevin. La joie poitevine a été de courte durée, car Confolens a égalisé à la 79è minute. La partie a été ensuite très engagée entre les deux équipes, avec plusieurs fautes de part et d'autre. L’arbitre a eu fort à faire pour officier ce match, pour diminuer des ardeurs physiques et surtout pour faire face à un public local qui lui a été hostile.

         A la 85è minute, Poitiers 3 Cités a pris de l’avance en marquant un 3è but. C’est Erick Mpambi qui a signé son doublé, de la tête après le corner. Les Confolentais ont été gris de colère, même le public criant au scandale là où il n'y aurait aucune contestation du corner et de la tête de «Cavani». On a imaginé entendre crier les Poitevins : «Et un et deux, et Trois Cités !». Mais le match n'était pas terminé, et Confolens a été poussé par son public. Le coach Simon Faye ne s’est pas trompé en sortant Erick Mpambi et faire entrer Hedi Lemerle-Medjebeur à la 87è minute, pour renforcer la défense. Les dernières minutes du match ont été un calvaire des Poitevins à Confolens. Au dernier coup de sifflet, le soulagement et la joie ont été poitevins ; la déception a été confolentaise.

         C’est une victoire arrachée dans la douleur. C'est bon pour le moral et excitant pour le reste du championnat. Les joueurs de Poitiers 3 Cités doivent prendre conscience qu’un bon départ au starting-block nécessite une course régulière pour bien franchir la ligne d’arrivée. A cet effet, il est nécessaire de s'améliorer aux entraînements et par ailleurs adopter un bon état d’esprit d’équipe.

FEMININES : VICTORIEUSES DES CHAMOISES

         A l’instar des Masculins, les Féminines 1 de Poitiers 3 Cités ont bien commencé le championnat dans leur poule R1 de Nouvelle-Aquitaine. Dans leur antre du stade Gaboreau, elles ont battu les «Chamoises Niortaises» par 3 buts à 1 ce dimanche 17 Septembre. C’est le premier match officiel du nouveau coach Aziz Masrour. Une première victoire qui lui a donné obligatoirement du sourire et de l'espoir. Même si les Poitevines ont vaincu les Niortaises, tout n’a pas été si facile au cours d’un match où on a vu des forces et des faiblesses poitevines. Il n'empêche en passant que les filles de l'équipe 1 on vengé en quelque sorte leurs camarades de l'équipe 2 battues par Niort St-Florent sur le même stade.

         L’équipe poitevine concoctée par Aziz Masrour a renfermé les joueuses suivantes : gardienne (Adeline Baronnet), défenseuses (Nadège Raboisson, Fiona Oswald, Angélique Chaigneault, Marion Pothin), milieu de terrain (Célie Gautier, Imane Ettayb, Cindye Ballu, Mathylde Allais), attaquantes (Orane Croizard, Tiphaine Chaigneau), remplaçante (Karine Prévost). Deux matchs masculins ont eu lieu en même temps là haut au Clos Gaultier. Cela n'a pas empêché d'avoir un beau monde au stade Gaboreau. Et la fête du foot a été agréable.

         Juste 5 minutes après le début du match, Tiphaine Chaigneau a marqué un but du plat de son pied, crucifiant ainsi son ancien club. Poitiers 3 Cités a dominé le match pendant plusieurs minutes. Mais les Niortaises pas inactives ont fait quelques assauts sporadiques, sans inquiéter Adeline Baronnet, l'autre transfuge de Niort et «gardienne de dépannage» en absence de Karen Lhommedet. Le premier changement poitevin a eu lieu à la 17è minute : Cyndie Ballu un peu mal en point a été remplacée par Karine Prévost. Poitiers 3 Cités a continué de pilonner le camp niortais. Conséquence : Orane Croizard a marqué le 2è but poitevin à la 43è minute, après une passe de la tête d'Imane Ettayb. Poitiers 3 Cités a dominé en grande partie cette première période. Pendant les quelques dernières minutes avant la mi-temps, Niort aurait pu réduire l’écart si Nadège Raboisson et ses camarades de la défense n’avaient pas protégé hermétique la cage gardée par Adi Baronnet.

         En 2è mi-temps, la configuration du match n’a pas changé, car Niort a voulu revenir à la marque. Pour autant, les Poitevines ont eu des occasions inouïes  d'enfoncer le clou, notamment par Imane Ettayb, Orane Croizard et Mathylde Allais. A la 57è minute, Marion Pothin est sortie, laissant la place à Cyndie Ballu ayant retrouvé sa vivacité. Poitiers 3 Cités a accéléré la cadence du jeu et marqué un 3è but à la 61è minute. C’est Célie Gautier qui n’a pas tremblé en envoyant le ballon perdu et errant, au fond des filets. Une minute plus tard, la réponse de Niort ne s’est pas fait attendre. La défense poitevine a perdu le ballon lors d'un contre, et une Niortaise a astucieusement lobé Adeline Baronnet très avancée. Puis par intermittences, les Chamoises de Niort ont mis en difficulté les Poitevines semblant manifester des signes évidents de fatigue. Il a fallu une détermination farouche des défenseuses poitevines du calibre de Nadège Raboisson, Fiona Oswald et Angélique Chaigneault pour mettre en échec toutes les tentatives niortaises. A la 84è minute, Mathylde Allais ayant tout donné est sortie ; c’est Marion Pothin qui est revenue en scène. Niort a ensuite multiplié des attaques d'envergure, sans parvenir à marquer un autre but avant la fin du match. Poitiers 3 Cités a ainsi gagné son premier match du championnat par 3 buts à 1. Mais la prestation niortaise au stade Gaboreau a laissé présager la suite d'un championnat féminin palpitant.

         Comme les Masculins, les Féminines de Poitiers 3 Cités ont marqué leur empreinte en ce début de championnat. En ajoutant le succès des jeunes, c'est peut-être de bonne augure pour Poitiers 3 Cités. Cependant, il ne faut pas vite s'enflammer, car le championnat est un long processus où il y'aura sans nul doute des imprévus et des impondérables. Pour l'instant on se satisfait pleinement de la première journée de Poitiers 3 Cités.

Vous pouvez consulter les photos des matchs des filles EQUIPE 1 et EQUIPE 2

18 Septembre 2017

Gaspard NTSIKA

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter