Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES COUPE FEMININE NOUVELLE-AQUITAINE : ELLES CASSENT DE LA PORCELAINE A ST-NICOLAS
< | >

ECHOS DES STADES COUPE FEMININE NOUVELLE-AQUITAINE : ELLES CASSENT DE LA PORCELAINE A ST-NICOLAS

Publié le 31 janvier 2018 par

ECHOS DES STADES  COUPE FEMININE NOUVELLE-AQUITAINE : ELLES CASSENT DE LA PORCELAINE A ST-NICOLAS

Les Poitevins de Poitiers 3 Cités et les Limougeaudes de Limoges FC se sont croisés sur la N147, quelque part aux confins de la frontière entre la Vienne et la Haute Vienne. Les Poitevins sont allés livrer un match de championnat contre Limoges-Mayotte au stade de l'ASPTT de Limoges ; ils ont perdu par 4 buts à 0. Les Limougeaudes sont venues à la rencontre de Poitiers 3 Cités au stade St-Nicolas de l'ASPTT, en Coupe Féminine Nouvelle-Aquitaine ; elles ont perdu au score de 7 buts à 1. Ironie du sort, les visiteuses et les visiteurs ont perdu sur les terrains de l'ASPTT. En tous cas à St-Nicolas de Poitiers, les Poitevines n'ont pas fait dans la  dentelle : elles ont cassé la porcelaine de Limoges. En se qualifiant ainsi au prochain tour de la Coupe Féminine Nouvelle-Aquitaine, les filles ont redoré leur blason, surtout après le match nul en championnat contre Niort. Elles ont en même temps chassé le mauvais génie poursuivant Poitiers 3 Cités depuis belle lurette sur le synthétique de St-Nicolas.

         Dans l'escarcelle du Coach Aziz Masrour de Poitiers 3 Cités, il y a eu les joueuses suivantes : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Karine Prévost, Marion Pothin, Fiona Oswald, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Djenaba Camara, Célie Gautier, Nadège Raboisson, Mathylde Allais), attaquantes (Tiphaine Chaigneau, Orane Croizard), remplaçantes (Angélique Chaigneault, Cyndie Ballu, Maïssane Angatahi). Compte tenu des perturbations météorologiques et de la multiplication des arrêtés municipaux, le synthétique de St-Nicolas a encore été un lieu de repli. Et faute de jouer sur le terrain «Bio» de Gaboreau, les filles de Poitiers 3 Cités commencent déjà à bien connaître le plastique de l'ASPTT, même à y prendre plaisir. Et le public poitevin s'est senti chez lui à St-Nicolas.

         A peine le match commencé, dès la 2è minute, la jeune Tiphaine Chaigneau   a lancé un tir de sommation. Et à la 6è minute, c'est la Capitaine Nadège Raboisson qui est allée titiller d'un centre ne trouvant pour preneuse que la gardienne adverse. Environ 20 minutes se sont écoulées sans voir pointer une seule lueur. Il a fallu attendre la 33è minute pour que Célie Gautier ouvre la vanne et mette le compteur en marche, après une passe de Nadège Raboisson. Ce but inaugural a rehaussé le moral des Poitevines et laissé libre cours à l'imagination. C'est ainsi qu'Orane Croizard partie d'une course en solitaire, a marqué le second but de son équipe à la 37è minute. Puis, les Poitevines ont eu du mal à mettre en difficulté la gardienne limougeaude, jusqu'à la mi-temps.

         Dès l'entame de la seconde période, on a senti les Poitevines bien décidées d'alourdir le score. A la 46è minute, Tiphaine Chaigneau a tenté par un tir. Le ballon repoussé par la gardienne a été récupéré par Célie Gautier et celle-ci a fait une passe à Tiphaine Chaigneau marquant le 3è but. Poitiers 3 Cités a eu d'autres tentatives, notamment par Orane Croizard et Karine Prévost, toutes détournées par la gardienne limougeaude. A la 59è minute, des changements ont eu lieu de part et d'autre. La seule remplaçante de Limoges (Meredith Rousseau) est alors entrée en scène. Du côté poitevin, Cyndie Ballu a remplacé poste pour poste Célie Gautier. Plus tard à la 69è minute, Mathylde Allais a cédé sa place à Angélique Chaigneault. Dominatrices, les Poitevines ont fini obligatoirement par enfoncer le clou à la 73è minute, par un but signé Orane Croizard et sur une passe d'Adeline Baronnet pleine d'adrénaline. A la 75è minute, la Capitaine Nadège Raboisson a été remplacée par Maïssane Angatahi. Et la petite coqueluche s'est tout de suite mise en branle.

         La descente aux enfers de Limoges est ensuite allée à un rythme infernal. A la 77è minute, Tiphaine Chaigneau a elle aussi réalisé son doublé en marquant le 5è but de son équipe, après avoir reçu le ballon de la patte de Karine Prévost. A la 81è minute, Adeline Baronnet de plus en plus en vue, a offert de son coup franc un triplé à Tiphaine Chaigneau. Reprenant le ballon enflammé d'Adi, la Tiph tel un typhon l'a d'une demi-volée enfoui au fond des filets et donc marqué le 6è but poitevin. Fonctionnant par à-coups et préférentiellement sur des contre-attaques, les Limougeaudes ont cette fois réussi à surprendre Fiona Oswald, Adeline Baronnet, Marion Pothin, Djenaba Camara et les autres. Surtout Karen Lhommedet semblant faire le bivouac à St-Nicolas. En effet à la 83è minute, par un sursaut d’orgueil, la n°7 Jennifer Boissou a marqué un but pour son équipe. Un remplacement a été effectué par Aziz Masrour à la 87è minute : Célie Gautier est revenue sur le synthétique à la place d'Orane Croizard. Poitiers 3 Cités a continué de dominer outrageusement et sans modération. A la 88è minute, Cyndie Ballu a marqué le 7è but d'un tir après avoir été servie par Tiphaine Chaigneau. Poitiers 3 Cités aurait pu continuer à faire l'addition, surtout avec les occasions de Marion Pothin et Fiona Oswald vers la 90è minute.

         La fin du match a été sifflée au score de 7 buts à 1 pour Poitiers 3 Cités. Les Poitevines ont exulté d'avoir obtenu de belle manière leur passeport pour le prochain tour de la Coupe Féminine Nouvelle-Aquitaine. Certes l'équipe de Limoges FC en R2 était à la portée des Poitevines. Mais on n'aurait pas pensé que la victoire serait si flatteuse. En réalité, elle aurait pu être plus lourde si la gardienne limougeaude n'avait pas été excellente pour éviter trop de casses dans sa boutique. Pour le reste, les filles de Poitiers 3 Cités ont en quelque sorte exorcisé le démon ayant fait tant de mal depuis que le club «squatte» le synthétique de St-Nicolas. On souhaiterait donc que l'élan se poursuive au prochain tour de cette coupe et surtout pour la suite du championnat. Pendant que les filles marchent sur l'eau, les garçons  continuent de ramer.

 

29 Janvier 2018

Gwenaël CHAIGNEAU

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter