ECHOS DES STADES COUPE NOUVELLE AQUITAINE : FORCING EN PAYS MAUZEEN

2018-2019
News
ECHOS DES STADES COUPE NOUVELLE AQUITAINE : FORCING EN PAYS MAUZEEN

Publié il y a 1 semaine par

ECHOS DES STADES  COUPE NOUVELLE AQUITAINE : FORCING EN PAYS MAUZEEN

Trois équipes masculines de Poitiers 3 Cités ont été au front des coupes ce dimanche. Les U19 en Gambardella ont été éliminés par Chauray au score de 5 buts à 1. En Coupe Louis David, les Masculins 2 sont tombés sur les terres de Chabournay, labourés par 2 buts à 1 contre La Pallu. Seuls les Masculins 1 (R3) en Coupe Nouvelle Aquitaine s’en sont bien sortis du bocage, en battant Mauzé/Rigné (D3) par 1 but à 0. C’est parce que Poitiers 3 Cités a souffert dans le maquis mauzéen qu’il a fallu revenir sur cette rencontre qui, à l’image d’autres, laisse malgré la victoire les séquelles d’un complexe de supériorité préjudiciable.

L’équipe de Poitiers 3 Cités à Mauzé-Thouarsais a compté sur les joueurs suivants : gardien (Sourakhata Dembelé), défenseurs (Saindou Inzouddine, Romain Machado, Donald Sahui, Assane Sow), milieu de terrain (Fouad Rabahi, Tanouni Chaka, Souleymane Diané, Roland Kabongo), attaquants (Edayel Salim, Erick Mpambi), remplaçants (Junior Patieu, Younès Ghazzaf). Le stade municipal de Mauzé-Thouarsais fort modeste et agréable a renfermé près d’une centaine de supporters venus encourager les vedettes du coin. Le temps a été superbe et les Mauzéens ont «immortalisé» cette rencontre par une photo de groupe bien soignée.

Dès l’entame du match, Mauzé/Rigné a annoncé les couleurs, avec des «jaune- rouges» bougeant dans tous les compartiments du jeu. En tous cas pendant près d’une quinzaine de minutes, les Mauzéens ont monopolisé le ballon, promené les Poitevins et eu le plus d’occasions de buts. Il a fallu à cet effet un gardien de taille nommé Dembelé pour parer à toutes les tentatives adverses. Puis peu à peu, le jeu a semblé s’équilibrer, même si les Poitevins ont continué de courir derrière le ballon et son porteur «jaune-rouge». Dans l’attaque poitevine revancharde, Edayel Salim et Tanouni Chaka ont eu de réelles opportunités de clouer Mauzé/Rigné. Mais ils ont été maladroits. A la 38è minute, le coach Simon Faye a opéré son premier changement : sortie de Tanouni Chaka blessé et entrée de Younès Ghazzaf. Le changement n’a pas apporté de modification dans le jeu poitevin toujours terne. Pendant que les Deux-Sévriens sont restés vigoureux, premiers sur le ballon. L’une des équipes ne pouvant neutraliser l’autre, la mi-temps est intervenue au score nul.

A la reprise, le jeu a quelque peu changé pour les Poitevins. Peut-être que le discours de Roland Kabongo dans le vestiaire a boosté des joueurs en manque d’entrain ou perdus tactiquement. En tous cas, Edayel Salim a été un poison pour la défense mauzéenne, faisant voir de toutes les couleurs aux «jaune-rouges». Malheureusement, il a brillé de maladresse devant le but. C’est à la 63è minute que Poitiers 3 Cités a décanté une situation difficile, avec le but d’Erick Mpambi. Fouad Rabahi a reçu le ballon de Roland Kabongo, et après une petite avance sur son vis-à-vis mauzéen, il a adressé un centre «calibre 12» bien millimétré trouvant la tête d’Erick Mpambi. Et le ballon est allé se mourir dans le montant droit de la cage adverse.

On a alors pensé que Poitiers 3 Cités allait profiter de cet avantage psychologique. C’est plutôt les Mauzéens qui ont carburé pour rattraper leur retard. A la 67è minute, le passeur Fouad Rabahi est sorti, laissant sa place à Junior Patieu. Sitôt entré, le Patieu s’est dépatouillé et a apporté du bon sang neuf. Les Mauzéens dans leur amour-propre, sur leur terrain et portés par leur public ont entrepris des attaques dangereuses. Mais ils ont toujours été maladroits devant la cage de Dembelé. En même temps, Edayel Salim a continué de faire des misères à la défense mauzéenne, avec des tentatives vaines. A la 87è minute, Erick Mpambi a cédé sa place à Fouad Rabahi. Sans doute que face à la volonté manifeste des deux-sévriens à vouloir égaliser, le coach Simon Faye a jugé de gonfler le milieu de terrain. Après la blessure de Dembélé, les Poitevins ont craint le pire. Mais le solide gardien haut en couleur est resté présent face aux attaquants «jaune-rouges» décidés à jouer les prolongations. Et les Poitevins ont serré les fesses. Plusieurs minutes ont été ajoutées en raison de plusieurs arrêts de jeu.

Au dernier coup de sifflet, Poitiers 3 Cités a poussé un «ouf» de soulagement. Mauzé/Rigné qui a livré un match époustouflant s’est senti frustré par son élimination de cette coupe Nouvelle Aquitaine. Le foot n’étant pas une science exacte, c’est Poitiers 3 Cités qui s’est qualifié au prochain tour. Pour la leçon, on ne devra guère négliger une équipe dite inférieure en allant la fleur au bout du fusil. Poitiers 3 Cités a frôlé la correction, comme ce fut le cas avec la modeste équipe d’Abzac. On est averti une fois de plus.

1er Octobre 2018

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter