ECHOS DES STADES COURTE VICTOIRE CONTRE ST-VARENT

2018-2019
News
ECHOS DES STADES COURTE VICTOIRE CONTRE ST-VARENT

Publié il y a 3 semaines par

ECHOS DES STADES  COURTE VICTOIRE CONTRE ST-VARENT

En championnat masculin R3, Poitiers 3 Cités a accueilli St-Varent Pierregeay ce dimanche 10 Novembre au stade Gaboreau. Les Poitevins ont difficilement gagné par 1 but à 0. C’est un match supplémentaire qui ne rassure point à Poitiers 3 Cités, tant les mêmes erreurs reproduisent presque les mêmes effets. Au demeurant, il a été mieux de gagner sans la manière que de perdre des points précieux. Résumé d’une courte victoire qui vaut son pesant d’or.

         L’équipe de Poitiers 3 Cités a été composée de joueurs suivants : gardien (Sourakhata Dembélé), défenseurs (Saindou Inzouddine, Romain Machado, Donald Sahui, Assane Sow), milieu de terrain (Souleymane Diané, Sunny Bidaud, Moïse Luscap, Kivin Al Zihairi), attaquants (Haïk Khodedanian, Erick Mpambi), remplaçants (Younès Ghazzaf, Mamadou Sidibé, Zaïdou Baou). Il y’a eu du beau monde au stade Gaboreau où nombreux sont sans doute venus voir la prestation des Poitevins face aux derniers de la poule A de R3. Le soleil a aussi été présent, et des nuages ont peiné à le cacher.

         Dès la 3è minute après le début du match, Poitiers 3 Cités a raté de marquer un but par Moïse Luscap. C’est que le gardien de St-Varent en trouant l’air a donc raté de repousser le ballon. Moïse Luscap l’ayant récupéré a mis le ballon à côté, alors que la cage a été vide de tout occupant. Peut-être qu’il ne s’attendait pas à la bourde du gardien. Les Poitevins n’ont pas su profiter de cette occasion pouvant leur donner du zèle et des ailes. Pire, ils ont été brouillons dans le jeu : impossibilité d’aligner trois passes d’affilé et manque d’agressivité. A la 14è minute au cours d’un duel aérien, Assane Sow a été sonné et a eu un trou noir. Le solide libéro de la Téranga a quitté le terrain en attendant de retrouver tous ses esprits. Il a été remplacé par Younès Ghazzaf, mais c’est Kivin Al Zihairi qui a occupé momentanément le poste de libéro vacant.

         D’autres changements dans le camp poitevin ont eu lieu à la 34è minute : sortie de Moïse Luscap et Haïk Khodedanian, entrée de Zaïdou Baou et Mamadou Sidibé. Puis à la 37è minute, Boli Inzouddine a été sorti au profit d’Assane Sow ayant recouvré tous ses moyens. Puis tout à coup, Poitiers 3 Cités s’est réveillé d’une torpeur et tenté des attaques incisives dans le camp st-varentais. A la 44è minute, le corner tiré par Sunny Bidaud a crée un cafouillage dans la surface de réparation des verts de St-Varent. Il aura fallu un pied repoussoir du gardien pour empêcher le ballon d’aller au fond des filets. En tous dès la 40è minute, Poitiers 3 Cités a eu quelques occasions claires. Mais elles n’ont pas été concrétisées, par la faute de ses attaquants «pieds nickelés». Si bien que la mi-temps est intervenue au score nul sans but.

         Lorsque le match a repris, les Poitevins ont été moins rayonnants qu’en fin de première mi-temps. Comme si les conseils prodigués dans le vestiaire n’avaient aucun effet. Face à la tournure des évènements, avec notamment le réveil de St-Varent, des modifications ont été apportées dans l’équipe poitevine à la 53è minute : sortie de Kivin Al Zihairi et Mamadou Sidibé, entrée de Moïse Luscap et Haïk Khodedanian. Dès lors, les Poitevins ont semblé retrouver une certaine vivacité. Les attaques ont été plus tranchantes, ponctuées d’occasions vendangées. C’est bien le cas à la 62è minute où Haïk Khodedanian a raté l’inratable. Alors que le gardien deux-sévrien a raté sa sortie, l’attaquant poitevin ayant récupéré le ballon l’a envoyé hors du cadre, là où un U13 de Poitiers 3 Cités aurait simplement glissé le ballon au fond des filets. Mais à la 66è minute, l’occasion a été cette fois transformée : Poitiers 3 Cités a ouvert le score par Moïse Luscap. D’une passe longue de Romain Machado, Luscap décapant s’en est parti, prenant de court le dernier défenseur. Pour ensuite exécuter un tir tendu n’ayant laissé aucune chance au gardien des verts de St-Varent. Moïse a ainsi annoncé à grand fracas son «retour au pays», «Sauveur» comme dans la Bible.

         Malgré plusieurs changements intervenus dans les deux camps, le match a continué toujours très disputé entre les deux formations. St-Varent qui a encaissé le coup après le but s’est ressaisi, surtout par des attaques sur les côtés. Romain Machado, Younès Ghazzaf, Zaza Sahui, Assane Sow, Boli Inzouddine (entré peu avant) et même Souleymane Diané à bout d’efforts, ont eu fort à faire pour contenir des flèches vertes de St-Varent venant de partout. Poitiers 3 Cités ne s’est pas simplement recroquevillé en défense ; il a aussi lancé quelques attaques. A la 77è minute, Moïse Luscap a manqué de rééditer un autre exploit. S’il avait marqué ce but, St-Varent n’aurait pas sûrement fait tant de zèle à vouloir égaliser. Des changements ont encore été effectués côté poitevin ; et aucune solution n’a été trouvée pour juguler la horde st-varentaise. Dembélé le portier poitevin très vigilant a dû se déployer et sortir ses griffes pour garder sa cage inviolable. Tant bien que mal, les Poitevins tels des «Desesperados» au bord de la rupture, ont défendu le territoire face à la pression adverse. Lorsque la fin du match a été sifflée, on a cru entendre un ouf de soulagement dans le camp poitevin. C’est que St-Varent Pierregeay n’a pas fait piètre figure au stade Gaboreau.

         C’est un match gagné par Poitiers 3 Cités, au score étriqué d’un but à zéro. Certes une petite victoire face à la «lanterne rouge» de cette poule A de R3. Mais en ne comptant qu’à une victoire tout court, Poitiers 3 Cités a raison de se satisfaire d’avoir gagné tous les points. Pourtant, bien de choses sont encore à régler dans l’équipe poitevine : le mauvais placement tactique, le manque d’agressivité, les facéties inutiles dans le jeu et la maladresse récurrente devant le but adverse. La balle est dans le camp des joueurs et des coachs pour confectionner une équipe devant sereinement affronter quiconque pour le reste des compétitions.

12 Novembre 2018

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter