ECHOS DES STADES DERBY DE CHOC CONTRE LE SOC

2018-2019
News
ECHOS DES STADES DERBY DE CHOC CONTRE LE SOC

Publié il y a 2 semaines par

ECHOS DES STADES  DERBY DE CHOC CONTRE LE SOC

Pendant que les garçons ont fait défection ce week-end, les filles ont brillé et continué dans leur lancée victorieuse. En outre, si les Masculins 2 et 3 n’ont concédé que des matchs nuls, les Masculins 1 ont été au contraire de travers dans le bocage de Terves en perdant par 3 buts à 1. A domicile au stade Gaboreau, les filles ont fait un festival. Les Féminines 2 (R2) de Victor Cianchi bien qu’en effectif réduit, ont battu Thouars par 2 buts à 0.

Les Féminines 1 (R1) d’Aziz Masrour ont gagné le derby contre Châtellerault au score de 5 buts à 0. Face à une «épidémie» de blessures en ce début de saison, on n’aurait pas pensé que les filles de Poitiers 3 Cités allaient nous réserver cette belle surprise, une embellie en des temps difficiles. A Gaboreau, on s’est donc extasié de ces deux rencontres, particulièrement le derby de choc face au SOC dont il sera question dans ce focus.

L’équipe poitevine a compté sur les joueuses suivantes : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Carine Prévost, Djenaba Camara, Fiona Oswald, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Mathylde Allais, Angélique Chaigneault, Nadège Raboisson, Célie Gautier), attaquantes (Tiphaine Chaigneau, Orane Croizard). Pas de remplaçantes. Les Féminines 2 ont joué en lever de rideau et battu Thouars grâce à un doublé de Marine Rubio. Deux matchs alternatifs sur un même terrain ont nécessairement attiré du monde au stade Gaboreau, surtout des habitués et admirateurs du foot féminin.

Durant les dix premières minutes du match, les deux équipes se sont presque neutralisées, l’une empêchant l’autre de se créer une opportunité de but. Pour faire la différence, il a donc fallu attendre la 13è minute pour voir Orane Croizard se présenter seule devant la gardienne châtelleraudaise et la lober. Avec ce premier but, les Poitevines se sont senties dopées. Car quatre minutes après, Carine Prévost, Mathylde Allais et Orane Croizard en une succession d’actions ont manqué de marquer un second but. Partie remise puisque vers la demi-heure de jeu, Orane Croizard a encore frappé en inscrivant le 2è but poitevin, son doublé.

Poitiers 3 Cités a donné la cadence du jeu face aux Châtelleraudaises subissant le rythme. A la 37è minute, Nadège Raboisson a débordé côté droit et mis en scelle Tiphaine Chaigneau par une passe ; mais le tir de la «Tiph» a été stoppé par la gardienne adverse. Malgré le remplacement opéré du côté châtelleraudais, rien n’a changé dans le jeu. Tout au plus, des actions dangereuses ont été à l’actif des Poitevines, dont le face à face raté d’Orane Croizard devant la gardienne du SOC à la 41è minute. Son ballon choqué a terminé sa course sur la barre transversale. Puis plus rien ou presque. La mi-temps est intervenue avec une avance de 2 buts pour Poitiers 3 Cités.

La seconde mi-temps a commencé comme en première, avec un laps de temps avant que Poitiers 3 Cités ne mette son turbo en action. A la 51è minute, Nadège Raboisson a encore trouvé Tiphaine Chaigneau d’une passe en profondeur ; mais celle-ci a raté sa tentative face à une gardienne châtelleraudaise vigilante. Deux minutes plus tard, Châtellerault a eu sa première bonne occasion : un coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Le ballon passé à côté n’a même pas inquiété la sereine Karen Lhommedet, protégée par une cuirasse composée d’Adeline Baronnet, Fiona Oswald, Djenaba Camara et Carine Prévost. Puis justement après le tir de Carine Prévost arrêté par la gardienne adverse, plus rien de consistant n’a eu lieu de part et d’autre.

Cependant vers la 75è minute, le match a semblé s’emballer. Coup sur coup, le SOC sur un socle doré s’est procuré deux occasions en or. Mais les deux tirs des «Rouges», pas cadrés, ont été un flop. A la 78è minute, Poitiers 3 Cités a su tirer profit de la faiblesse adverse. Tiphaine Chaigneau a shooté et le ballon relâché par la gardienne a été repris par Célie Gautier. Puis tout à coup, c’est Nadège Raboisson, œil de lynx et opportuniste, qui a profité du cafouillage en mettant le ballon au fond des filets pour inscrire le 3è but de son équipe. Presque une minute après, la même Nadège Raboisson non rassasiée a récidivé en signant le 4è but. C’est Orane Croizard qui lui a lancé un long ballon ; ensuite d’un amorti de la poitrine et d’une exécution du pied gauche, elle a logé le ballon au fond de la cage châtelleraudaise. Vers la dixième minute avant la fin du match, le tir de Tiphaine Chaigneau aurait pu faire mouche si le ballon n’avait pas trouvé une maudite barre transversale. Peu importe, car quelque temps après, Orane Croizard a marqué un magnifique 5è but, couronnant son triplé au cours de ce match. Châtellerault a tenté de relever la tête pour sauver l’honneur, notamment par une occasion par coup franc vers la 87è minute. Le ballon non cadré est allé se perdre sur le talus.  

Lorsque la fin du match a été sifflée, les Châtelleraudaises ont compris leur infortune face aux Poitevines déterminées et sans pitié. Poitiers 3 Cités a logiquement gagné ce premier derby face au SOC par 5 buts à 0. A Poitiers, on n’a pas déploré des blessées lors de ce match. Mais on souhaite que les autres actuellement à «l’infirmerie» se rétablissent au plus vite, car on aura besoin d’elles. Les batailles futures seront sans doute plus rudes que ce week-end. Bravo aux filles de nous avoir enchanté par ces deux victoires.

25 Septembre 2018

Gwenaël CHAIGNEAU

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter