Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES DERBY DU CLAIN : VICTOIRE SUR LA LIGUGEENNE
< | >

ECHOS DES STADES DERBY DU CLAIN : VICTOIRE SUR LA LIGUGEENNE

Publié le 27 février 2018 par

ECHOS DES STADES  DERBY DU CLAIN : VICTOIRE SUR LA LIGUGEENNE

Pendant que les filles ont été au chaud, les garçons ont pris du plaisir au froid. Ce week-end a été palpitant à Poitiers 3 Cités, car les trois équipes masculines ont gagné. L’équipe 3 a battu Nieul-l’Espoir 3 par 5 buts à 1 au Clos Gaultier. L’équipe 2 est venue à bout de la vaillante équipe de Boivre, par 2 buts à 1 au stade Gaboreau. Enfin, l’équipe 1 a gagné contre Ligugé 2 au score de 3 buts à 0. C’est parce que ce derby du Clain, entre Ligugé et Poitiers 3 Cités, a eu toute son importance qu’il a fallu le revivre. En championnat R4 Nouvelle-Aquitaine, Poitiers 3 Cités s’est donc déplacé ce samedi 24 Février pour affronter en nocturne la réserve de Ligugé. Dans les calculs des deux équipes, on aurait pensé que Ligugé allait se ressaisir après deux défaites successives ; tandis que Poitiers 3 Cités se devait de confirmer son réveil après la dernière victoire contre St-Junien à St-Nicolas. Poitiers 3 Cités a résolu son équation face à une formation ligugéenne mal en point ce samedi soir.

         L’équipe de Poitiers 3 Cités a renfermé les joueurs suivants : gardien (Sourakhata Dembelé), défenseurs (Younès Ghazzaf, Saindou Inzouddine, Donald Sahui, Kivin Al Zihairi), milieu (Gautier Rezac, Zaïdou Baou, Koutoubou Soumaïla, Roland Kabongo), attaquants (Facinet Soumah, Haïk Khodedanian), remplaçants (Aimar Houmadi, Abdoul Guirassy). Le stade Maurice Girault au bord du Clain a été en atmosphère frigorifique. Les gradins n’étaient pas pleins ; ils ont néanmoins renfermé quelques supporters des deux camps. Peut-être aussi des observateurs. D’autres accoudés aux mains courantes ont préféré affronter le froid, plutôt que de rater de si près le spectacle.

         Peu de temps après le coup d’envoi du match, à la 3è minute, Boli Inzouddine a été blessé aux lèvres, victime d’un coup de coude dans la bataille des airs. Il a été remplacé par Abdoul Guirassy. Et très tôt, les Poitevins ont investi le camp ligugéen, par de multiples attaques. Résultat de cette pression : Poitiers 3 Cités a ouvert le score d’un but signé Haïk Khodedanian à la 14è minute. D’une passe extérieure de Facinet Soumah vers Koutoubou Soumaïla, ce dernier parti en une série de feintes a foncé vers la cage ligugéenne et centré le ballon repris par Haïk Khodedanian le mettant dedans. Dans l’euphorie de ce premier but, Facinet Soumah a peu après ajouté une couche par un second but, à la 17è minute. En une accélération, résistant à la charge des défenseurs ligugéens, l’attaquant poitevin n’a pas été maladroit en crucifiant le portier adverse. Les supporters poitevins ont été aux anges et ceux de Ligugé bouche bée.

         Un genou à terre, Ligugé a tenté de relever la tête. Mais Poitiers 3 Cités est resté maître du jeu, pilonnant à sa guise le camp adverse. A la 32è minute, Koutoubou Soumaïla a laissé sa place à Aimar Houmadi. Les Ligugéens un peu plus entreprenants qu’auparavant ont réalisé de timides percées. C’était sans compter sur une défense solide comme du roc, à l’image de Kivin Al Zihairi donnant certainement du souci à Théo Kotri, le libéro habituel suspendu et perché sur les gradins, finissant de purger sa peine. Sous les lampadaires du stade Maurice Girault, Ligugé a brillé par sa fébrilité et par des pertes de balles considérables. Pourtant à la 44è minute, les Ligugéens ont eu une occasion de réduire la marque. Mais un Dembelé étonnant les en a empêchés, réalisant une parade spectaculaire et sauvant en même temps son équipe. Au fil du match, le portier poitevin a pris confiance et communiqué son assurance aux autres. A la mi-temps, Poitiers 3 Cités a mené par 2 buts à 0. Sans doute que dans le vestiaire, le coach ligugéen a passé un savon à ses joueurs face à leur passivité et leurs pertes de balles. Pendant que le coach Roland Kabongo a mis en garde les siens contre tout enthousiasme.

         A la reprise, les Poitevins ont joué comme avant. Puis peu à peu, forts de leur petite avance, certains se sont abandonnés à quelques fantaisies et facéties dans le jeu. Le coach Simon Faye a eu fort à faire pour replacer et recadrer ses joueurs. Gautier Rezac en a fait les frais : il a été sorti à la 57è minute, remplacé par Boli Inzouddine ayant lui repris ses esprits. Même sorti, Gautier Rezac a continué de bougonner, au lieu de suivre le match au cas où il serait rappelé. A la 66è minute, Zaïdou Baou est sorti et a permis le retour de Koutoubou Soumaïla. Pour sortir du terrain, le joueur poitevin a traîné les pieds de par sa nonchalance reconnue : il a écopé d’un carton jaune. Le match a continué avec des Poitevins toujours dominateurs et des Ligugéens peinant à transpercer la défense poitevine. Kivin Al Zihairi et les siens ont dressé une muraille, rendant presque inviolable la cage de Sourakhata Dembelé.

         Haïk Khodedarian ayant tout donné, comme au four et au moulin, a été sorti à la 79è minute. Zaïdou Baou est alors revenu sur scène. Ensuite, le n°5 ligugéen ayant déjà écopé d’un carton jaune a refait une vilaine faute. Il a été sanctionné d’un autre, synonyme de carton rouge, exaspérant son camp. Aimar Houmadi a tiré le coup franc et le ballon a trouvé sur son chemin la barre transversale, sauvant le portier qui aurait été battu. Peut-être par un sursaut d’orgueil réclamé avec force par le coach ligugéen, ses joueurs ont semblé se réveiller avec quelques timides attaques. La plus nette est venue à la 83è minute par un tir dangereux où il a fallu que Sourakhata Dembelé qui n’est pas un pingouin déploie ses longs bras pour dévier le ballon. Si le but avait été marqué, sans doute que Ligugé aurait trouvé une ressource mentale permettant alors de penser à l’égalisation.

Au tableau d’affichage, les minutes ont semblé défiler à un rythme lent selon les Poitevins. Sans doute trop vite pour les Ligugéens. Poitiers 3 Cités a mis du béton en défense. On aura alors vu le soldat Abdoul Guirassy faire la sentinelle devant sa défense, et l’éclaireur Facinet Soumah lancer des contre-attaques sporadiques. En tous cas avec abnégation, tous les joueurs poitevins ont été concernés pour défendre leur camp. Puis tout à coup à la 85è minute, Koutoubou Soumaïla a crée la sensation : il a marqué le 3è but poitevin anéantissant Ligugé. Après une faute poitevine, un défenseur ligugéen a préféré se la jouer «cool» par une passe molle vers son gardien. En petit opportuniste, Koutoubou Soumaïla a arraché le ballon à la barbe du gardien. Comme un filou, il a filé ballon au pied, avant de le glisser simplement au fond des filets. A cet instant, le reste du match n’aura été que pure formalité. L’espoir de Ligugé s’est ensuite éteint comme les lampadaires du stade, quelques minutes après le coup de sifflet final de l’arbitre.

Qui l’eut cru ? Dans cet autre derby du Clain, Poitiers 3 Cités a gagné Ligugé dans son antre par 3 buts à 0. Evidemment, la joie a été indescriptible dans le vestiaire n°8 du stade Maurice Girault. Si Ligugé semble s’être éloigné de la zone rouge, Poitiers 3 Cités doit au contraire enchaîner les victoires pour lui aussi être à l’abri de la relégation. Satisfecit pour les Poitevins qui ont eu de l’épaisseur et ont montré de la densité dans le jeu. En espérant que cela se poursuive aux prochaines échéances, il serait tout aussi utile de garder un bon état d’esprit pour être vraiment compétitif. Cette leçon vaut bien pour toutes les équipes masculines, autant que les Féminines qui ne vont pas tarder d’entrer en scène par le grand froid annoncé.

26 Février 2018

Gaspard NTSIKA

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.