Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES DES VICTOIRES FEMININES ET MASCULINES
< | >

ECHOS DES STADES DES VICTOIRES FEMININES ET MASCULINES

Publié le 04 mai 2018 par

ECHOS DES STADES  DES VICTOIRES FEMININES ET MASCULINES

Le championnat tire vers sa fin. Mis à part les débutants, toutes les équipes de Poitiers 3 Cités ont été ce week-end au front de la compétition, aves des résultats plus ou moins bons. La plus grande déception a été la défaite des Masculins 1 à Roumazières-Loubet contre Charente Limousine. Parmi les satisfactions, on notera plusieurs victoires dont celles des Féminines 1 à Bressuire et des Masculins 3 à domicile contre Plaisance. C’est justement ces deux victoires qui vont passer sous la loupe.

FEMININES : VICTOIRE A BRESSUIRE

         En avant dernier match du championnat R1 Nouvelle-Aquitaine, les Poitevines ont fait un petit voyage à Bressuire où elles ont battu les féminines locales par 3 buts à 1. C’est moins bien qu’à l’aller où le panier avait été bien garni au stade Gaboreau. Sans doute que les organismes sont usés par un long championnat. Ou que la motivation n’a pas été comme au premier jour. En tous cas, l’essentiel aura été de gagner là-bas dans les bocages.

         L’équipe d’Aziz Masrour n’a renfermé que 11 joueuses : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Carine Prévost, Marion Pothin, Nadège Raboisson, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Cyndie Ballu, Félicie Priou, Mathylde Allais, Imane Ettayb), attaquantes (Tiphaine Chaigneau, Orane Croizard). Le temps n’a pas été détestable sur le synthétique du stade Alain Métayer de Bressuire. Et quelques âmes vivantes ont assisté à ce match.

         Poitiers 3 Cités a débuté le match tambour battant. C’est Mathylde Allais qui a ouvert le bal, par un tir de sommation non cadré dès la 5è minute. D’autres tentatives vaines ont suivi, notamment par Marion Pothin, Orane Croizard et encore Mathylde Allais. Le premier but poitevin est enfin arrivé à la 17è minute grâce à Cyndie Ballu. Sur un corner de Mathylde Allais, Imane Ettayb a repris le ballon ; celui-ci repoussé par la gardienne bressuiraise a été mis à profit par Cyndie Ballu. La réplique de Bressuire ne s’est pas fait attendre. A la 23è minute, Karen Lhommedet a été obligée de se détendre pour dévier en corner le ballon tiré par la n°11 bressuiraise. Les Poitevines ont ensuite mis les bouchées doubles par l’entremise d’Orane Croizard et Imane Ettayb. Ainsi à la 43è minute, suite à un corner, Imane Ettayb a placé le ballon au fond des filets, marquant le 2è but poitevin. A la mi-temps, Poitiers 3 Cités a mené par 2 buts à 0.

         Au retour des vestiaires, les Poitevines se sont tout de suite montrées dangereuses. D’ailleurs dès la 47è minute, Orane Croizard a marqué le 3è but. Après une feinte et un centre de Tiphaine Chaigneau, Orane Croizard d’une belle reprise a logé le ballon dans la cage bressuiraise. Puis il y’a eu une succession d’occasions poitevines sans succès. Les Poitevines se sont illustrées par de la maladresse. Bressuire a su profiter du doute poitevin. Ainsi à la 77è minute, la n°9 (Margaux Le Douarin) a réduit le score. Poitiers 3 Cités n’a certainement pas voulu en rester à ce score. A la 78è minute, Adeline Baronnet a lancé un missile capté par la gardienne adverse. Et à la 79è minute, il a été le tour d’Orane Croizard de tirer et de voir le ballon saisi par la même gardienne. Le temps est passé sans un autre but. Finalement, Poitiers 3 Cités a gagné Bressuire au score de 3 buts à 1.

         Même si le résultat de ce match n’a pas été aussi brillant qu’à l’aller, l’essentiel a été de gagner. De plus, si les barrages d’accession ne sont plus qu’un lointain souvenir, il serait agréable de bien terminer la saison. On suppose que le bouquet final sera lors du derby des Poitevines. Avant de penser à la Coupe Féminine Nouvelle-Aquitaine.   

MASCULINS : UN SEUL TOUR DE PLAISANCE

         Pour un match aller tardif, en raison des perturbations météorologiques de cette saison, Poitiers 3 Cités 3 a accueilli Plaisance avec complaisance au stade Gaboreau, ce dimanche 29 Avril. Car moyennant quelques difficultés, les Poitevins n’ont gagné que par 3 Buts à 0. Le match retour n’a pas eu lieu comme prévu ce 1er Mai, parce que Plaisance en manque de combattants a déposé les armes et déclaré forfait. Leaders incontestables de leur poule, les Poitevins ont donc gagné un match sans combat et espèrent garder la corde jusqu’à la fin du championnat.

         L’équipe d’Etienne Laré a renfermé les joueurs suivants : gardien (Bernard Bong), défenseurs (Herman Mvondo, Dylan Abid Ali Haydari, Dadane Lamboni, Mehdi Bergeon), milieu de terrain (Kossi Bayoda, Gaston Ndenda, Josiah Cherif), attaquants (Etienne Laré, Jean Baptiste Kaptue, Axel Nobou), remplaçants (Mamadou Ba, Yohan Texereau). Côté poitevin, c’est Madi Soubira qui a tenu le drapeau de touche. Le match des Masculins 2 se déroulant peu après ce lever de rideau, il y’a eu du monde au stade Gaboreau. Le temps a été menaçant, mais pas désagréable pour ne pas bien jouer au foot.

         Lorsque le match a débuté, les Poitevins ont joué comme en mode ralenti. Sans doute qu’ils n’ont pas pris au sérieux cette équipe de Plaisance, lanterne rouge dans la poule D de la D4. En tous cas pendant les quinze premières minutes, les Plaisançois n’ont pas plié : ils ont fait de la résistance. Ils ont même donné du fil à retordre aux locaux. C’est à la 20è minute qu’Axel Nobou a trouvé une brèche pour inscrire le premier but poitevin, après une passe de son coach Etienne Laré. Libérés, les Poitevins ont porté des attaques plus incisives. Plaisance aurait voulu plaire à son maigre public, par des tirs hasardeux. Mais ils ont trouvé un rempart infranchissable où se sont élevés Mehdi Bergeon, Dylan Abid Ali Haydari, Dadane Lamboni et Herman Mvondo. Pendant ce temps, l’attaque poitevine a continué de pilonner la défense adverse. A l’image de JB Kaptue qui à la 40è minute, a débordé et réussi à éliminer le gardien ; et son tir trop croisé n’a pas tué. Les Poitevins ont continué de dominer sans succès jusqu’à la mi-temps.

         En début de seconde période, JB Kaptue a remplacé Bernard Bong en tant que gardien. Et le match a repris avec des Poitevins sans doute revigorés par des conseils prodigués dans le vestiaire. Malgré cela et une domination sans égal, les occasions poitevines sont toujours passées à la trappe. Au bénéfice de Plaisance bien qu’étouffé, retardant à plus tard son malheur. Mais à la 78è minute, Axel Nobou a encore frappé en marquant le 2è but, son doublé, à la suite d’une belle combinaison et surtout une passe de Mamadou Ba. Deux minutes plus tard, Etienne Laré aurait pu faire l’addition. En face du gardien plaisançois, il a été d’une telle complaisance pour rater le duel. Il n’a pas été le seul, car les occasions vendangées par les Poitevins ont été innombrables.

         A la 85è minute, un Plaisançois a écopé d’un carton rouge. On aurait donc pensé que Poitiers 3 Cités allait exploiter des espaces, et de cette supériorité numérique enfoncer le clou. On a alors vu même des défenseurs poitevins voraces et bien hardis porter l’étau en attaque. Bernard Bong, Mehdi Bergeon et Dylan Ali Haydari ont alternativement dézoné. A la 89è minute, Nobou Axel a encore marqué, le 3è but et donc son triplé. Il a été servi par Etienne Laré, aussi appelé «Beckham» par les admirateurs de ses centres millimétrés. Puis Poitiers 3 Cités a continué de presque plaisanter et dominer Plaisance pendant les dernières minutes du match, sans toutefois marquer d’autre but jusqu’à la fin.

         Poitiers 3 Cités a gagné le match par 3 buts à 0. Mais c’est peu face à une lanterne rouge. Pour autant, on ne fera pas la fine bouche, car l’essentiel a été de gagner même sans la manière. Puisqu’une villégiature à Plaisance n’a pas eu lieu, il faudra prochainement affronter et battre Civaux au cœur de son réacteur. Les filles aussi ayant gagné complaisamment à Bressuire devront confirmer leur suprématie du foot féminin à Poitiers lors du prochain derby des Poitevines. Pour les deux équipes, qu’elles nous offrent un petit brin de muguet en ce mois de Mai tristounet à Poitiers 3 Cités.

1er Mai 2018

Gwenaël CHAIGNEAU

Gaspard NTSIKA

Partager sur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.