Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2018-2019
News
ECHOS DES STADES SPECIAL BILAN 2017-2018
< | >

ECHOS DES STADES SPECIAL BILAN 2017-2018

Publié le 11 juillet 2018 par

ECHOS DES STADES  SPECIAL BILAN 2017-2018

La moisson a été belle. L’Assemblée Générale du 15 Juin a entériné le bilan de la saison 2017-2018. Comme on le sait, le club de Poitiers 3 Cités est un haut lieu de la mixité footballistique, en plus de ressembler à un arc-en-ciel. Il renferme deux sections (féminine et masculine) ayant chacune son école de foot. Au pôle féminin, les filles ont réalisé un parcours exemplaire et élogieux, avec en prime une demi-finale de la coupe Nouvelle-Aquitaine pour les seniors, et une finale régionale pour les U13 au Festival Foot à Gujan-Mestras dans le bassin d’Arcachon. Au pôle masculin, les seniors ont montré une capacité d’adaptation aux tracasseries en tous genres. Leur abnégation a fini par payer, puisque les trois équipes montent en divisions supérieures. Les jeunes (filles et garçons) n’ont pas été en reste de ces résultats flatteurs. Ce bilan encourageant est la résultante d’un travail concerté, faisant appel à la mutualisation des compétences. Car dirigeants et dirigeantes, joueuses et joueurs, bénévoles à tous les niveaux, ont travaillé en symbiose. Il y’a eu nécessairement des points négatifs et des erreurs qu’il faudra rectifier, dans la perspective de la prochaine saison. En tous cas tels sont les sujets abordés lors de l’Assemblée Générale au Clos Gaultier.

L’ASSEMBLEE GENERALE AU CLOS GAULTIER

        L’Assemblée Générale de fin de saison a été programmée le 15 Juin au stade du Clos Gaultier à partir de 18h30. Les Services Civiques du club ont apporté leur part d’innovation dans l’animation. La participation de plusieurs personnes sur les gradins a ajouté du piment dans les débats. Le soleil a brillé au Clos Gaultier, mais seule ombre à ce rassemblement : l’absence d’une partie des licencié(e)s. Cela n’a pas empêché le Président du club, Saad Ali Haydari, des membres du bureau et les responsables des équipes, de résumer leurs bilans de saison.

BILAN GENERAL

Le Président du club a d’abord remercié toutes les personnes présentes. Il a ensuite synthétisé le bilan général. Pour un club de quartier, il a estimé que tout le monde en devrait être fier. Poitiers 3 Cités a en outre totalisé cette saison 381 licenciés dont 108 féminines, le plaçant en tête du plus grand effectif féminin dans le département. Mais Poitiers 3 Cités ce n’est pas seulement au niveau quantitatif qu’il s’illustre ; il y’a également du qualitatif. En témoignent les résultats sportifs de cette saison et différents labels décernés au club.

         Au pôle féminin :

         - En U13, finale régionale Festi Foot dans le Bassin d’Arcachon.

         - L’équipe 2 en R2 a fait un parcours honorable en se maintenant.

         - L’équipe 1 en R1 a terminé 3è au classement et a disputé la demi-finale de la Coupe Nouvelle-Aquitaine.

         - Vainqueurs de la coupe départementale et challenge Futsal féminin.  

Au pôle masculin :       

         - Victoire des U13 au tournoi de La Rochelle, avec la coupe du fair-play.

         - Participation de 4 joueurs U14 à la sélection de la Vienne.

         - Bon parcours des U18 en championnat R2 Nouvelle-Aquitaine.

         - Montée des trois équipes seniors en divisions supérieures.

         Dans les deux pôles, on a noté la participation des équipes jeunes dans toutes les catégories avec en prime :

  • Label Ecole Féminine de Football Argent.
  • Label Jeunes Espoir FFF

BILAN DES RESPONSABLES D’EQUIPES

        L’intervention des responsables d’équipes s’est faite selon un tir au sort effectué par des joueuses et joueurs de l’école de foot, arrachant un ballon baudruche portant la catégorie concernée. On a ainsi eu la séquence d’intervention suivante :

- U18 masculins (Jean François Cabrera) : La saison a été mitigée. C’est un groupe ayant du caractère, mais qui est à l’écoute et demande d’apprendre. L’équipe a terminé 5è en poule B de R2. On aurait pu faire mieux si on n’avait pas rencontré quelques problèmes. La saison prochaine, le groupe sera en U19, et je vais utiliser mon expérience pour espérer aller plus loin et surtout aider socialement les jeunes. Merci à ceux qui m’ont accompagné durant cette saison.

- Féminines 2 (Victor Cianchi) : Pour ma première année avec un groupe tout nouveau, je suis content du résultat. En venant ici, j’ai voulu voir ailleurs et j’en suis satisfait. Le début a été difficile et la seconde partie de la saison positive parce que j’ai compris le fonctionnement du club. C’est un groupe avec des joueuses qui aiment apprendre et se perfectionner. On a terminé 6è du championnat R2 Nouvelle-Aquitaine. L’objectif pour la saison prochaine est d’être le plus près possible du podium et faire jouer des filles en équipe 1.

- U11 garçons (Erick Mpambi Ifeka) : On a eu des garçons forts, mais en première phase de saison les résultats n’étaient pas bons. On s’est ressaisi à la fin en gagnant plusieurs matchs et en remportant des tournois.

- U15 garçons (Thomas Sheikhalishahi et Kivin Al Zihairi) : Pour Thomas «Kouros» (équipe 1), la saison a été difficile, mais on s’est accroché pour ne pas descendre en 2è division. J’ai été aidé par Kivin en milieu de saison prenant en charge l’autre équipe, puisqu’on a crée une deuxième après la première phase et le forfait général des U14 en régional. Selon Kivin (équipe 2), le bilan est positif parce que les joueurs ont progressé. Et on s’attend à quelque chose de mieux pour la saison prochaine.

- Féminines 1 (Aziz Masrour) : Lorsqu’on m’a demandé de m’occuper des filles à Poitiers 3 Cités, c’est avec fierté que j’ai accepté. J’aurais aussi répondu positivement si c’était les U6-U9, parce que j’aime bien ce club où j’y ai déjà été il y’a quelques années. L’équipe 1 des filles a évolué sur trois tableaux : le championnat où on a terminé 3è, la Coupe de France qu’on a raté d’aller en 16è de finale et la Coupe Nouvelle-Aquitaine qu’on a perdu en demi-finale. On mérite d’être dans le haut du tableau et on a fait le nécessaire. La saison a été satisfaisante. Seule critique : certaines n’ont pas intégré les exigences du haut niveau. Pour une meilleure préparation, il faudra arrêter les clopes avant et après le match. Comme m’avait interrogé «Coach ya Mboka» (Gaspard Ntsika) sur ma rigueur (lors de l’interview), je réponds encore que j’aime la rigueur dans le travail demandé. J’ai l’ambition d’amener les filles au plus haut niveau. Le foot féminin se développe vite et il faut comprendre qu’il y’a un écart énorme entre les niveaux R1 régional et D2 national. On a un vivier au club et je compte m’appuyer aussi sur ces filles pour les années à venir. Je remercie Fabrice (Guillon), Gérard (Raboisson), Simon (Hérault) et Victor (Cianchi).

- U13 garçons (Saad Ali Haydari) : Banfa Sakho et Guillaume Ngwebo étant absents, c’est le Président qui a résumé le bilan de la catégorie renfermant deux équipes. Bonne saison malgré le remaniement occasionné par l’arrêt des U14 régionaux. Les U13 se sont illustrés en gagnant le trophée du tournoi de La Rochelle.

- U6-U9 garçons (Mamadou Souaré) : La saison a été excellente, avec beaucoup de jeunes joueurs. On a participé à tous les plateaux et les joueurs se sont bien comportés. Car il a fallu de la discipline pour cadrer tous ces jeunes joueurs. Gaby (Ngadou) est venu nous aider de temps à autre. James (Sénéchaud) a apporté son aide pour le goûter des enfants et parler avec nous. Au niveau de l’encadrement, je remercie des jeunes et les parents qui ont toujours été présents. La tache a été difficile, vu le nombre d’enfants ; mais on s’en ait bien accommodé.

- Masculins 1 (Roland Kabongo) : On a bien commencé la saison, puis ça été compliqué par la suite. Notre objectif a été d’abord de finir dans les 8 premiers afin de monter en R3. Malgré tous les problèmes qu’on a rencontrés, on a fini par atteindre notre objectif en terminant un des meilleurs 9è pour jouer la saison prochaine en R3. A l’avenir, il faudra encore recruter et associer les jeunes performants qui sont dans un bon état d’esprit du jeu et du club. Maintenant qu’on est soulagé, je remercie mon staff (Simon Faye et Gaspard Ntsika) m’ayant soutenu, James Sénéchaud pour ses loyaux services et conseils, le Président avec qui j’ai toujours été en contact. (Saad Ali Haydari le Président a coupé la parole à Roland Kabongo pour faire remarquer qu’il a été son coach, puis plus tard il a été sous le contrôle de son ancien joueur). Je remercie aussi les autres coachs (Etienne Laré et Djelloul Houadji) avec qui on a travaillé en bonne concertation. Félicitations à tous les joueurs cadres et aux jeunes qui ont œuvré pour cette saison qui a été difficile. Il faut tout reconstruire, travailler et être ambitieux.

- Masculins 3 (Etienne Laré) : Je remercie le Président de m’avoir confié l’équipe 3. Par rapport au bilan moral, tout s’est bien passé avec les joueurs. Avec les autres coachs, on s’est soutenu et on a eu le même objectif. Je remercie les bénévoles du club qui nous ont apporté de l’aide. Au plan technique, nous avons fait une très bonne saison. Au Challenge des Réserves, on a été éliminé au 4è tour. En championnat, nous avons été classés 1er avec 74 buts marqués. L’équipe a été solidaire avec une bonne entente. Les dirigeants du club ont été sérieux et je suis heureux d’avoir apporté ma contribution.

- Masculins 2 (Djelloul Houadji) : Pas beaucoup de choses à dire. On est monté en D3 en terminant meilleur 2è, et cela n’a pas été facile. Merci à tous les bénévoles qui nous ont aidés. Il y’a eu une bonne entente entre les coachs.

- U14-17 féminines (Nadège Raboisson) : On a fait une saison moyenne. On a loupé la première phase du championnat, puisqu’en 2è phase l’équipe a joué en série B. L’équipe a quand même terminé 2è au classement. Ensuite l’équipe a été éliminée au premier tour de la coupe régionale. Il y’a eu un manque de motivation, peut-être parce qu’on est descendu en niveau. Pourtant il y’a eu de la présence aux entraînements. On aurait pu mieux faire.

- U12-U13 féminines (Nadège Raboisson) : En absence de Carole Flageul, c’est Nadège qui a résumé la saison. Le groupe intéressant a fait une belle saison. En championnat, les filles n’ont connu aucune défaite, sauf un match nul. Elles ont terminé championnes départementales. C’est ce qui nous a amenés en finale Festival-Foot dans le bassin d’Arcachon où on a terminé 7è (pas si mal de par la présence de gros calibres). C’est un groupe sérieux tant aux entraînements qu’aux matchs. On remercie les parents et autres bénévoles pour leur aide.

- U6-U11 féminines (Nadège Raboisson) : Nadège responsable de l’école de foot féminine a brossé la situation de cette catégorie. Les filles ont participé à tous les plateaux. On a vu leur envie de jouer et de gagner. Il y’a eu moins de joueuses que dans d’autres catégories jeunes. Le problème qui reste est d’inciter les jeunes filles à faire du foot et d’encourager la venue de bénévoles. Bonne saison pour l’école de foot féminine à qui a été décerné un label national.

- Corps arbitral (Gaby Ngadou) : Gaby Ngadou lui-même arbitre du club a saisi la balle au bond. Il a souligné la nécessité d’encourager les jeunes à l’arbitrage comme cela s’est fait lors de la «Journée de Sensibilisation à l’Arbitrage» au club. Il en a profité pour saluer le travail de ceux qui restent à l’ombre, les bénévoles du club. Il a donc tenu de féliciter l’équipe à «Fafa» (Fabrice Guillon).

BILAN FINANCIER

Wilfried Saumonneau le Trésorier a présenté le bilan financier du club. Cette saison, il y’a eu une baisse significative des recettes (sponsoring, manifestations, subventions) ; mais elle a été compensée en partie par une réduction des dépenses. Si bien que la perte sur la saison ne s’est élevée qu’à près de 809 euros. Un petit record pour un club renfermant le plus grand nombre de joueuses et joueurs, avec des subventions revues à la baisse.

VOTE DU NOUVEAU COMITE DIRECTEUR ET DEBATS

Avant le vote du nouveau Comité Directeur, une esquisse de l’organisation des éducateurs pour la saison prochaine a été faite, au vu des déclarations à ce jour et d’un travail de concertation en amont peu de jours avant l’Assemblée Générale. Des débats ont ensuite eu lieu, soulignant des faiblesses constatées cette saison, concernant essentiellement le manque de rigueur de quelques dirigeants d’équipes jeunes. Des propositions pour rejoindre l’équipe des bénévoles ont été aussi enregistrées, au grand bonheur de tous. Et le vote du nouveau Comité Directeur a eu lieu.  

APPERITIF ET BARBECUE

Avant de lever la séance, le Président Saad Ali Haydari visiblement heureux, a encore remercié tous les présents à cette assemblée. Tout le monde a ensuite été invité à l’apéritif et au barbecue. A ce moment de relâchement total, sinon du laisser-aller, il a été l’occasion à certains de manger, de boire «sans modération» et de célébrer avec faste les succès du club. D’autres la joie retenue, ont été dans des manigances dont l’essentiel a été la saison prochaine. Mais si la satisfaction d’une saison réussie sur le fil du rasoir pour les garçons a été communément partagée, on ne saurait guère éluder tous les problèmes rencontrés au cours de cette saison.

CONCLUSIONS

Cette saison a été exceptionnelle à Poitiers 3 Cités. Les résultats sportifs ont été à la hauteur des ambitions. Mais la fin de saison, bien que délicate, a vu la montée des trois équipes seniors masculines. Une belle performance pour le club n’ayant pas jusque-là connu une telle apogée. En additionnant les prouesses des autres catégories (féminines et masculines), Poitiers 3 Cités peut s’enorgueillir et se sentir revigoré pour la prochaine saison. Ancré dans un quartier populaire, le club foisonne de talents en herbe. De l’école de foot jusqu’aux vétérans, l’exercice de cette saison a laissé entrevoir de l’espoir. A condition de rectifier le tir à partir des erreurs commises les saisons passées, surtout la dernière.

- Ecole de foot fleuron du club : La pépinière de Poitiers 3 Cités est une mosaïque de jeunes pousses au talent déjà affirmé. Souvent méprisés parce qu’étant de quartier, ils ont été pourtant régulièrement récompensés du Challenge Mozaïc de meilleur club jeunes, sans compter toutes les coupes du Fair-play. En conséquence, il ne suffit pas d’être un club en milieu rural ou hors du périmètre de quartier pour avoir l’excellence du bon comportement sportif, sinon se donner bonne conscience. Il ne s’agit pas non plus de faire comme l’autruche, croyant que les vilains petits canards sont les autres, ceux des quartiers. Les procès-verbaux du District ou de la Ligue démentent cette croyance et indiquent que tous sont à la même enseigne, avec chacun ses «moutons noirs». Souvent victimes de préjugés tenaces et irrationnels, ces jeunes du quartier subissent le passé d’un club, une époque où ils n’étaient même pas nés. De-là à jeter l’anathème sur un club qui a vu défiler des générations de joueuses, joueurs et éducateurs, ce n’est qu’aveuglement. Le coach Aziz Masrour, lui-même Animateur dans un centre socioculturel de quartier, a su bien rappeler lors de son intervention que «le club a un vivier». Un gisement précieux qu’il faut exploiter à bon escient. C’est de ce melting-pot de quartier que germent parfois les meilleurs étalons, comme le prouve l’actuelle Coupe du Monde en Russie. L’essentiel sera de continuer à mieux les encadrer et leur donner les bonnes bases du jeu. En plus d’une éducation citoyenne qui se poursuit vaille que vaille à travers le «Programme Educatif Fédéral». C’est pourquoi la formation des éducateurs sérieux doit être encouragée et renforcée face à l’afflux de nombreux garçons et filles désireux de pratiquer le football. On dit que «c’est à l’arbre qu’on reconnaît les fruits». Le travail accompli par Poitiers 3 Cités depuis belle lurette porte des fruits qui ne restent qu’à mûrir.

- Les Féminines, l’autre fierté du club : Avec deux équipes seniors, Poitiers 3 Cités a une longueur d’avance sur les autres en cours de balbutiements. La féminisation du football à Poitiers 3 Cités est née plusieurs dizaines d’années, avant que la Fédération Française ne l’y encourage. Il ne faut donc pas s’étonner des résultats de cette saison, où Poitiers 3 Cités au féminin a gardé son leadership dans le département. Les filles de l’équipe 1 ont regretté de n’avoir pas disputé les barrages d’accession en division supérieure et manqué de goûter à la finale de la coupe Nouvelle-Aquitaine. On espère qu’elles repartiront de bon pied. Les filles de l’équipe 2 tributaire de l’équipe 1 se sont battues avec leurs moyens et ont révélé de nouveaux talents qui seront sans doute confirmés la saison prochaine. En comptant aussi sur la catégorie U17 qui pointe son bout de nez, on peut espérer que le renfort sera assuré dans les deux équipes seniors. Ce n’est donc pas de la vantardise que de proclamer les filles de Poitiers 3 Cités sont l’autre fierté du club. N’en déplaise aux détracteurs de tous poils qui voient une autre réalité.    

- Les Masculins à la baraka : Les seniors masculins ont connu misère et chimère cette saison. A la fin, la surprise a été belle : la transhumance des trois équipes vers d’autres cols. Encore, fallait-il régler les problèmes internes d’une constante acuité et faire face aux assauts réitérés de l’extérieur par tous ceux qui n’aiment pas le club. L’équipe 3 évoluant en D5 n’a pas eu de concurrent dans leur poule et a été tributaire de l’équipe 2 jouant en D4, pour espérer monter en division supérieure. L’équipe 2 a ramé au début, avant d’atteindre sa vitesse de croisière vers la fin du championnat. Et par des réserves sans fondements juridiques à certains matchs, cette équipe a ensuite retrouvé ses droits. C’est alors que le feu a été vert pour permettre aux deux équipes de monter en divisions supérieures. Quant à l’équipe 1, elle a le plus souffert. D’abord en interne par des comportements néfastes n’étant pas dans le bon état d’esprit du groupe et du jeu. Ensuite par une sanction au titre de la qualification erronée d’un joueur, occasionnant un retrait de points. Et cette sanction a failli saper le moral des troupes. Malgré son retard, Poitiers 3 Cités a bataillé difficilement pour recoller les morceaux et être in extremis dans le peloton devant évoluer en R3. Les U18, antichambre des seniors, ont fait une saison remarquable moyennant quelques difficultés. Aux dernières informations, cette équipe qui sera U19 évoluera en R1 Nouvelle-Aquitaine la saison prochaine.

Le rideau est tombé pour cette saison. Même si Poitiers 3 Cités s’en est bien sorti, des problèmes existent encore autant chez les filles que les garçons. Il est alors impératif de s’atteler à les résoudre dès la reprise du championnat. De toutes les façons, les hyènes continueront de ricaner. Et les corbeaux colporteront toujours leurs ragots par télégraphistes interposées ou via les réseaux sociaux. Poitiers 3 Cités a commis une erreur cette saison et a été accablé de tous les maux de la Terre. On a ainsi découvert des procéduriers fouillant même dans des bennes à ordures et racontant tout et n’importe quoi. Orduriers pour les besoins de la cause, ils ont tenté de salir un club d’une expérience éprouvée. Comme si sa valeur ne se mesurait qu’à la composition ethnique de ses joueurs et dirigeants. Pourtant, ce club a connu plusieurs personnes ayant contribué à bâtir son histoire. Pour la saison prochaine, le club sur ses deux pôles s’organise et a des ambitions affichées lors de l’Assemblée Générale. Et Poitiers 3 Cités fera toujours voir de toutes les couleurs.

REMERCIEMENTS : A Gwenaël Chaigneau pour son aide dans la prise de notes, à Gérard Raboisson reporter-photographe pour ses photos qui «parlent», à ceux qui de près ou de loin ont apporté leur concours à la diffusion des informations sur le club. Merci à Roland Kaboré (Médiateur du quartier) pour ses loyaux services, aux bénévoles dévoués et à nos supporters qui n’ont pas perdu espoir. Enfin bravo aux joueuses et joueurs ainsi qu’à leurs encadreurs, sans quoi le spectacle n’aurait pas lieu. Bonnes vacances à tous.

5 Juillet 2018

Gaspard NTSIKA

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.