ECHOS DES STADES U17 : TEMPETE SUR LE MIOSSON

2018-2019
News
ECHOS DES STADES U17 : TEMPETE SUR LE MIOSSON

Publié il y a 1 semaine par

ECHOS DES STADES  U17 : TEMPETE SUR LE MIOSSON

A quelques pas du confluent entre le Miosson et le Clain, s’est déroulé le match des U17 masculins départementaux. Poitiers 3 Cités a accueilli Vallée du Miosson sur une rive du Clain et a fait une démonstration de force en gagnant par 6 buts à 0. Ce n’est pas que les joueurs de la Vallée du Miosson 2 ont été ridicules, mais c’est parce qu’ils sont tombés tout simplement sur plus forts qu’eux. Ils ont résisté à une bourrasque. Du coup, les Poitevins gardent le leadership de cette poule de D2. Un focus sur ce match de jeunes a valu la peine, au moins pour le spectacle et surtout pour montrer aux aînés ayant fait défection ce week-end, comment on n’encaisse pas de buts et de quelle façon en planter.

         Les joueurs alignés par Kivin Al Zihairi ont été les suivants : gardien (Mathéo Laimèche), défenseurs (Aboubacar Sylla, Casson Sané, Mohamed Sangaré, Matt Haudoire), milieu (Mavrik Boireau, Abourahmane Diallo, Salif Diané, Fréderic Ouattara), attaquants (Fodé Cissé, Abiboulaye Baldé), remplaçants (Stéphane Douma, Ibrahim Souaré, Omar Dramé). Ce n’est le monde qui a manqué au stade Gaboreau en ce samedi gris, sans «gilets jaunes».

         Lorsque le match a commencé, Vallée du Miosson a voulu impressionner les Poitevins à la 5è minute par un coup franc intéressant. Mais le ballon est passé à côté, ne faisant même pas une mèche d’inquiétude à Mathéo Laimèche, le jeune portier poitevin. Puis à la 9è minute, Poitiers 3 Cités a sorti ses griffes face à la hardiesse des «Miossons» : le but inaugural par Fodé Cissé d’un tir à bout portant. Ensuite il n’a pas fallu trop de temps pour voir un second but poitevin à la 11è minute. Il a été «tagué» par Abi Baldé d’un tir osé dans un angle fermé. Alors, tout est allé très vite au détriment de Vallée du Miosson. A la 16è minute, Fodé Cissé a encore marqué, le 3è but de son équipe et son doublé, d’un contre-pied contre le gardien adverse. Abou Diallo a raté de peu d’inscrire le 4è but à la 19è minute.

         Des changements ont été effectués du côté poitevin à la 21è minute. Poitiers 3 Cités a continué de dominer Vallée du Miosson recroquevillé dans sa moitié de terrain. Le tir de Casson Sané à la 32è minute a manqué d’alourdir le score. Et à la 37è minute, Abou Diallo a encore raté l’inratable. La patience a été une petite vertu poitevine, car à la 39è minute Fodé Cissé a planté le 4è but, son doublé, d’un plat de pied après une passe bien dosée d’Abou Diallo. Les Poitevins euphoriques ont joué comme dans du beurre. Tout leur a semblé réussite : le mental a épousé la technique et le physique. Quant à Vallée du Miosson, il a tenté tant bien que mal de colmater les brèches face aux Poitevins déboulant de partout. Mais leur énergie n’a pas suffi d’encaisser le 5è but de l’intenable Abi Baldé, à la suite d’une passe du serviteur Abou Diallo. A la 42è minute, Poitiers 3 Cités a bénéficié d’un penalty, mais il a été raté par Momo Sangaré qui n’a trouvé que le poteau. La mi-temps est intervenue quelques minutes après le raté de Sangaré. Poitiers 3 Cités a tout de même mené par 5 buts à 0 à la pause.

         En début de deuxième mi-temps, Vallée du Miosson a commencé comme en première mi-temps, en tentant d’accélérer le jeu et de surprendre l’adversaire. D’ailleurs très encouragés par leur coach, les «Miossons» ont eu quelques occasions et posé bien de problèmes aux Poitevins. Il aura fallu des défenseurs du calibre d’Abou Sylla, Casson Sané, Momo Sangaré et Matt Haudoire pour éviter un but pouvant donner de l’espoir aux adversaires. Renversant la vapeur, les Poitevins ont élevé le niveau du jeu. A la 60è minute, le coup de tête de Matt Haudoire après un corner aurait pu faire mouche, mais sa frappe n’a pas été bien appuyée. Puis à la 66è minute, le ballon tiré par Abi Baldé a été difficilement capté en deux temps par le gardien adverse. Omar Dramé est sorti à la 72è minute, remplacé par Fredo Ouattara ayant tout donné dans le milieu de terrain. Vallée du Miosson a fait de la résistance et mis en doute des Poitevins n’ayant plus marqué depuis la reprise.

         C’est à la 75è minute que le 6è but a été marqué par Abou Sylla, d’un tir légèrement dévié par un défenseur adverse, trompant son portier. Les «Miossons» qui ont longtemps amoindri la domination poitevine ont pris un coup à la tête. Leur coach, psychologue et presque «paternaliste», a continué de motiver ses jeunes joueurs un peu abusés. A l’autre bout, Kivin Al Zihairi le rictus aux lèvres, a rongé ses ongles et demandé lui aussi plus d’efforts à ses joueurs. A la 82è minute, Omar Dramé est à nouveau entré, remplaçant Abou Sylla. Quand même toujours dominateur, Poitiers 3 Cités a tout tenté pour enfoncer le clou, sans y parvenir. Dans cet élan, Ibra Souaré a fait une vilaine faute à la 88è minute : les deux pieds décollés alors que son équipe a largement mené à cette période frôlant la fin du match. Un geste dangereux et inutile qui lui a valu d’être sorti par son coach, remplacé par Abi Baldé. Mais ce dernier visiblement heureux de revenir dans le jeu, n’a pas eu le temps de jouir du ballon. Car la fin du match a été sifflée peu après.

         Poitiers 3 Cités a gagné contre Vallée du Miosson par 6 buts à 0. Par cette victoire, les Poitevins sont assurés de garder la première place dans cette poule U17 de D2. Si leur aînés avaient assisté au match, ils y trouveraient sans doute une petite inspiration. Les seniors verraient ainsi de quelle façon ne pas encaisser de buts et surtout comment en marquer tout simplement.

26 Novembre 2018

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter