Bienvenue sur le site de l'Entente Sportive Des Trois Cités


2017-2018
News
ECHOS DES STADES UNE ECLAIRCIE A ST-NICOLAS

ECHOS DES STADES UNE ECLAIRCIE A ST-NICOLAS

Publié le 14 février 2018 par

ECHOS DES STADES  UNE ECLAIRCIE A ST-NICOLAS

En match retour de championnat R4 Nouvelle-Aquitaine, les masculins de Poitiers 3 Cités ont eu la visite de St-Junien ce dimanche 11 Février. Au match aller à St-Junien, les deux équipes s’étaient séparées dos-à-dos avec un but de part et d’autre. Toujours en raison de mauvaises conditions climatiques, dont l’abondante neige tombée sur Grand Poitiers, ce match a été délocalisé sur le synthétique de St-Nicolas. Stade devenu base de repli pour Poitiers 3 Cités, même s’il n’a pas toujours été un porte-bonheur. Cette fois, le soleil a dispersé quelques rayons et le sourire a été aux lèvres. En même temps, de mauvaises langues se sont tues. De belle façon, Poitiers 3 Cités a donc gagné St-Junien par 4 buts à 1. Au sens propre comme au sens figuré, une éclaircie a illuminé St-Nicolas. Car resté sur trois défaites successives, Poitiers 3 Cités a vu poindre l’espoir.

         Face au forfait du jeune gardien Corentin Martin, le Coach Roland Kabongo a utilisé les moyens du bord. Poitiers 3 Cités a donc compté sur les joueurs suivants : gardien (Sourakhata Dembelé), défenseurs (Saindou Inzouddine, Donald Sahui, Younès Ghazzaf, Kivin Al Zihairi), milieu de terrain (Gautier Rezac, Zaïdou Baou, Sunny Bidaud, Roland Kabongo), attaquants (Haïk Khodedanian, Facinet Soumah), remplaçants (Koutoubou Soumaïla, Aimar Houmadi, Abdoul Guirassy). St-Junien a eu aussi son problème de gardien : le sien a été blessé lors de l’échauffement, remplacé par un joueur de champ. Du coup, les deux formations ont joué avec des gardiens de fortune. Contrairement à ce qu’on aurait pensé, le soleil a éclairé le ciel poitevin. De plus, un bon petit monde aux motivations diverses s’est déplacé à St-Nicolas : les uns pour voir encore sombrer l’équipe poitevine, les autres pour la voir se ressusciter. Mais les supporters de Poitiers 3 Cités ont été les plus nombreux dans les gradins et aux mains courantes.

        Au début du match, Poitiers 3 Cités a pris la partie à son compte, voulant montrer qu’il est «chez lui». Des attaques de grande envergure ont été menées. Comme celle-ci où Haïk Khodedanian a été victime d’une faute dans la surface de réparation. Le penalty sifflé sans hésitation par l’arbitre a été transformé en but par Facinet Soumah à la 8è minute. Mentalement armés par ce premier but, les Poitevins ont continué d’envahir le camp de St-Junien. Beaucoup d’occasions ont eu lieu, sans voir pointer un autre but. Ce n’est qu’à la 32è minute que Facinet Soumah a réalisé son doublé d’une reprise magistrale, après une passe somptueuse de Zaïdou Baou. Ostensiblement, Poitiers 3 Cités a continué de dominer St-Junien. Si bien que le gardien poitevin Sourakhata Dembelé a fait le bivouac dans sa zone. Sinon réaliser quelques arrêts reptiliens.

A la 34è minute, une double faute poitevine a eu lieu. D’abord le Capitaine Zaza Sahui, puis Younès Ghazzaf stoppant pile le même attaquant st-juniaud. Seul Zaza Sahui a écopé d’un carton jaune. Le Capitaine serait-il dans le collimateur de quelques arbitres officiant à St-Nicolas ? Allez comprendre ! En tous cas, le coup franc bien tiré par St-Junien a apporté la réduction du score. Dembelé n’a pu rien faire face à un chef-d’œuvre. Quelques minutes plus tard, St-Junien a obtenu un autre coup franc, presque à la même distance et tiré de la même façon par le même artilleur. Cette fois, Dembelé a fait une parade spectaculaire, sauvé son camp et s’est sans doute dit qu’on ne l’y prendra pas une seconde fois. Puis le match a continué, égal à lui-même. Facinet Soumah, Haïk Khodedanian, Sunny Bidaud, Zaïdou Baou, Gautier Rezac, Roland Kabongo et autres se sont fait plaisir et ont joué comme dans la margarine. Sans marquer d’autre but avant la mi-temps.

En début de deuxième mi-temps, Poitiers 3 Cités a connu un petit passage à vide pendant quelques minutes. C’est que pour combler son retard, St-Junien a tourmenté les défenseurs poitevins. Il aura donc fallu particulièrement un Kivin Al Zihairi des beaux jours et maître des lieux, dégoûtant tout assaillant et protégeant la cage de Dembelé. Après ce feu de paille, Poitiers 3 Cités a allumé un feu ravageur. Facinet Soumah a fait son show, insaisissable et inarrêtable par la défense st-juniaude. A la 55è minute, Koutoubou Soumaïla a adressé un centre vicieux dont on se demande si c’était un tir ou une passe. Roland Kabongo traînant comme un léopard à l’affût a prolongé le ballon au fond des filets et marqué le 3è but de son équipe. Il a toutefois été aidé par la bourde d’un gardien aux abois. Le portier de St-Junien pas bien dans sa tête a multiplié les ratés et paniqué aux multiples assauts poitevins. Mais Poitiers 3 Cités n’a pas su profiter de la faiblesse momentanée du gardien adverse.

A la 72è minute, le Coach Simon Faye a fait un double changement : Facinet Soumah et Sunny Bidaud sont sortis, remplacés par Haïk Khodedanian et Abdoul Guirassy. Puis à la 77è minute, Koutoubou Soumaïla souffrant et demandant sa sortie, a été remplacé par Facinet Soumah. Poitiers 3 Cités aurait pu marquer d’autres buts si le gardien de St-Junien n’avait pas retrouvé ses esprits. Il a paré de belle façon à toutes les tentatives poitevines. Mais il a quand même encaissé un but signé de la patte de Haïk Khodedanian. Le but a été invalidé pour hors-jeu, alors que la passe arrière a été faite par un rouge de St-Junien. L’arbitre central n’a pas déjugé son compère de la touche ayant soulevé le drapeau. Qu’importe l’injustice, Poitiers 3 Cités a continué de mariner du St-Junien. Roland Kabongo bien exténué a été sorti à la 84è minute, pour permettre l’entrée de Sunny Bidaud. Sitôt revenu au champ de bataille, le jeune Bidaud, bidasse de son état, a de nouveau fait voir de toutes les couleurs aux Rouges de St-Junien. A la 88è minute, il a marqué le 4è but poitevin clouant au pilori l’équipe de Haute-Vienne. Il a d’abord effrontément mystifié le carré de la défense adverse, avant de lancer une roquette donnant peu de chances à St-Junien de revenir à la marque. La joie des joueurs poitevins a été partagée par leurs supporters juchés sur les gradins. A la 92è minute, Koutoubou Soumaïla a remplacé Younès Ghazzaf. Il n’a pas eu le temps de toucher le ballon. Car l’arbitre a sifflé la fin du match, plus tôt que n’aurait voulu notre Koutoubou presque aigri de ne pas se faire plaisir.

Poitiers 3 Cités a gagné St-Junien par 4 buts à 1. L’hymne de la victoire a de nouveau retenti, cette fois dans un vestiaire de St-Nicolas. Ce résultat devrait regonfler le moral des troupes et d’entrevoir la suite du championnat d’une autre façon. Néanmoins, il faudra encore bosser dur et de croire que cette victoire amènerait d’autres succès. Pour se sauver des eaux sales de la descente ou pour être retenu dans l’élite régionale, il faudra gagner tous les matchs prochains avant de compter sur les résultats des autres. Et chacun devra comprendre qu’une compétition à ce niveau régional ne se joue pas comme on s’amuse au Triangle d’Or, sur un City Stade ou devant une console de jeu. Il faudra bien avoir les pieds sur terre.

12 Février 2018

Gaspard NTSIKA

Vidéos associées

Poitiers 3 Cités - St Junien : 4-1

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.