ECHOS DES STADES LIMOGES S’IMPOSE A POITIERS

2018-2019
News
ECHOS DES STADES LIMOGES S’IMPOSE A POITIERS

Publié il y a 8 mois par

ECHOS DES STADES  LIMOGES S’IMPOSE A POITIERS

Poitiers contre Limoges a été ce dimanche 13 Janvier 2019 l’une des affiches alléchantes du championnat féminin de Régional 1. Dans l’antre poitevin du stade Gaboreau, les Limougeaudes ont gagné in extremis par 2 buts à 1. Les Poitevines n’ont pas été minables. Plutôt elles ont dominé sans être déterminantes dans la finition. Pour autant, cette défaite ne présage en rien du devenir de ce championnat. Résumé d’un match qu’il a fallu éviter de perdre.

La composition alignée par le coach Aziz Masrour a été la suivante : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Carine Prévost, Djenaba Camara, Nadège Raboisson, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Astrid Audoux, Vanessa Majo, Célie Gautier, Mathylde Allais), attaquantes (Orane Croizard, Tiphaine Chaigneau), remplaçantes (Angélique Chaigneault, Kamène Xowie). Il a fait froid au stade Gaboreau ; mais les rayons de soleil ont illuminé le moral de nombreux spectateurs. En lever de rideau l’équipe 2 du coach Cianchi, endimanchée d’un nouveau jeu de maillots, a terminé à égalité avec la «Fée Mélusine» de Lusignan.

Cinq minutes après le début du match, Limoges a eu une occasion qui aurait pu mettre à mal Karen Lhommedet et son équipe. Poitiers 3 Cités a eu du répondant à la 7è minute, avec la percée et le tir de Tiphaine Chaigneau dont le ballon a été capté en deux temps par la gardienne limougeaude. Puis à la 11è minute, Astrid Audoux a raté sa reprise après un centre bien calibré de Carine Prévost. Déterminées et enthousiastes, les Poitevines ont continué d’envahir le camp limougeaud. A la 14è minute, Célie Gautier a manqué d’un cheveu de prolonger le ballon au fond des filets après un corner. Malgré la sortie d’Adeline Baronnet blessée et remplacée par Angélique Chaigneault à la 17è minute, Poitiers 3 Cités a poursuivi sa pression sur Limoges. Comme cette action à la 27è minute où Astrid Audoux n’a pas pu bien reprendre le ballon centré par Tiphaine Chaigneau.

Limoges dominé a quand même inquiété Poitiers par quelques contre-attaques sporadiques au cours desquelles Nadège Raboisson, Djenaba Camara, Carine Prévost, Angélique Chaigneault, voire Vanessa Majo, ont eu quelque mal à juguler. Puis voilà qu’à la 36è minute, Limoges ayant eu très peu d’occasions a ouvert le score, par un but rocambolesque. A la suite du corner, le ballon a cogné le poteau puis repoussé par Djenaba Camara. L’arbitre qui devait avoir une meilleure vue en 3D de la trajectoire du ballon a validé le but. Sans broncher, les Poitevines se sont ruées dans le camp limougeaud avec le seul souci d’égaliser. A la 40è minute, le ballon d’un tir enragé de Vanessa Majo a été capté par la gardienne adverse. Astrid Audoux est sortie à la 44è minute, remplacée par Kamène Xowie. L’entrée de cette nouvelle perle de Poitiers 3 Cités a semblé bousculer la porcelaine de Limoges. Mais il n’a resté que quelques minutes pour que les Poitevines espèrent casser le cristal : la mi-temps a été sifflée.

         On ne saurait ce que le coach Aziz Masrour a dit à ses joueuses dans le vestiaire pour les motiver d’avantage. En tous cas dès la 48è minute après la reprise, Tiphaine Chaigneau a égalisé de belle façon. Après une passe de Mathylde Allais aux transmissions chirurgicales, l’attaquante poitevine a fixé la gardienne adverse avant de glisser astucieusement le ballon dans le coin gauche du but. Puis on n’aura vu que des Poitevines maîtresses du ballon et du jeu, néanmoins avec une succession d’occasions infructueuses. Ainsi à la 51è minute, Orane Croizard a raté de peu sa frappe de tête après un bon centre de Célie Gautier. Adeline Baronnet ayant retrouvé toutes ses capacités physiques a remplacé Carine Prévost à la 60è minute. Et Poitiers 3 Cités a continué de marteler le camp limougeaud. A la 62è minute, le ballon d’un tir inspiré d’Angélique Chaigneault a essuyé la barre transversale. Deux minutes après, Orane Croizard a eu un face à face avec la gardienne limougeaude. Et l’attaquante poitevine a perdu le duel.

         A la minute d’après, une Limougeaude a éliminé la défense poitevine et s’est présentée devant Karen Lhommedet : cette fois c’est la Poitevine de sa prestance qui a gagné son face à face. Averti, Poitiers 3 Cités a repris le dessus, avec un jeu savamment mené et encore d’innombrables occasions. A la 75è minute, la capitaine Célie Gautier aurait pu faire prendre de l’avance à son équipe si elle n’avait pas raté son tir, alors que la cage a été béante, grande ouverte. Une minute plus tard, Adeline Baronnet la spécialiste en la matière a eu un coup franc intéressant. Mais son ballon est allé se mourir dans les gants de la gardienne adverse. Les fautes limougeaudes se sont multipliées. Ce n’est pas sans raison qu’à la 78è minute, Adi Baronnet a obtenu une nouvelle occasion de se rattraper par un autre coup franc, presque à la même distance que tout à l’heure. Son ballon est encore allé dans les bras de la gardienne d’en face qui a sauvé tant de fois son équipe.  

Pendant environ une vingtaine de minutes, Poitiers 3 Cités a crânement dominé Limoges sans voir pointer un autre but. A la 80è minute, Orane Croizard fer de lance de l’attaque poitevine a encore vendangé une occasion en ratant sa frappe de tête. Toutes ces occasions poitevines parties en fumée ont fini par donner des idées aux Limougeaudes. La défense poitevine a alors souffert. A la 82è minute, Djenaba Camara a même écopé d’un carton jaune. C’est qu’elle a eu des problèmes pour contenir la petite n°8 rouge lui ayant fait voir de toutes les couleurs. Mais cet avertissement n’a pas amoindri l’ardeur et la gnac de la latérale poitevine ayant fait un match émérite. La ténacité des défenseures poitevines n’ont pas suffi à éviter l’inévitable. Car à la 86è minute, Limoges a marqué un second but, à la grande stupéfaction du public. C’est qu’un tir assassin, après une perte de balle poitevine, a trompé la vigilance de Karen Lhommedet.

         Poitiers 3 Cités qui a voulu à minima arracher le match nul s’est décarcassé pour rattraper son retard. A la 90è minute, Orane Croizard a en effet eu une occasion d’égaliser. Son tir trop croisé a envoyé le ballon de peu à côté du cadre, au grand désespoir du public. Dans le camp poitevin, on a sans doute pensé à la malédiction là où la maladresse serait une explication rationnelle. En tous cas dans les deux minutes supplémentaires accordées par l’arbitre, les Poitevines n’ont pas épargné leurs efforts. Elles n’ont pas réussi à plier une défense limougeaude défendant sa porcelaine jusqu’au dernier coup de sifflet.

         Poitiers 3 Cités a perdu ce match parce qu’il lui a manqué de réalisme. On ne saurait le répéter que «dominer n’est pas gagner». Certes c’est une mauvaise opération pour les Poitevines, et rien n’est perdu pour reprendre la première place de cette poule. En cela, le secret n’est pas seulement dans ce qu’on pense. Il l’est tout aussi dans l’entretien du corps à travers les entraînements. Ensuite on espère récupérer toutes les blessées pour mieux étoffer le groupe.

15 Janvier 2019

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter