ECHOS DES STADES MATCH NUL FACE A TERVES

2018-2019
News
ECHOS DES STADES MATCH NUL FACE A TERVES

Publié il y a 7 mois par

ECHOS DES STADES  MATCH NUL FACE A TERVES

Pour un match de Régional 3, celui-ci a été nul au sens figuré comme au sens propre. Poitiers 3 Cités et Terves n’ont pas pu se départager ce dimanche au stade Gaboreau : aucun but. Ce match a sans nul doute agacé le public. Il n’empêche que ce score a satisfait à moitié les deux équipes dans le ventre mou du classement de cette poule. Résumé d’un petit match nul.

         L’équipe de Poitiers 3 Cités a été composée de joueurs suivants : gardien (Sourakhata Dembelé), défenseurs (Saindou Inzouddine, Assane Sow, Donald Sahui, Kivin Al Zihairi), milieu de terrain (Abdoul Guirassy, Sunny Bidaud, Souleymane Diané, Roland Kabongo), attaquants (Edayel Salim, Erick Mpambi), remplaçants (Moïse Luscap, Younès Ghazzaf). Le temps a été printanier et ensoleillé, à tel point qu’on a pu apercevoir les patrouilleurs de l’armée sillonner le ciel bleu de Poitiers. Comme à l’accoutumé, les fidèles spectateurs sont venus en masse encourager leur équipe locale n’ayant pas joué depuis belle lurette.

         D’entrée, les deux équipes se sont comme craint. La prudence a duré environ une dizaine de minutes. Puis il a fallu la 15è minute pour voir les Poitevins perforer timidement la défense deux-sévrienne, notamment par Sunny Bidaud, Souleymane Diané, Edayel Salim et Erick Mpambi. Et à la 21è minute, une faute sur Kivin Al Zihairi a occasionné un coup franc, mais n’ayant rien donné. La réplique de Terves n’a pas tardé, car à la 25è minute suite à un corner, Dembelé a sauvé in extremis son camp. Le jeu a continué de façon terne, sans occasion véritable de part et d’autre.

         A la 32è minute, Edayel Salim est sorti en faveur de Younès Ghazzaf. Malgré le changement de joueurs, rien n’a varié au niveau du jeu poitevin. Tout au plus, le milieu de terrain poitevin a raclé pas mal de ballons ; malheureusement leur utilisation ultérieure a été aléatoire, avec des passes hasardeuses. Les pertes de balle conséquentes ont fait l’affaire de Terves. Mais les Deux-Sévriens n’ont rien fait face à Kivin Al Zihairi, Boli Inzouddine, Zaza Sahui et Assane Sow : la cage de Sourakhata Dembelé a été inviolable. Par ce jeu où Poitevins et Deux-Sévriens ont égalé en manque de jus, le score sans but à la mi-temps a été logique.

         Pendant les premières minutes de la seconde mi-temps, la configuration du match n’a guère changé. A la 55è minute, Souleymane Diané a été remplacé par Moïse Luscap. Puis peu à peu, le jeu s’est corsé et a progressé d’un cran en agressivité. Abdoul Guirassy, sans doute remonté par la présence de ses «amis» derrière les mains courantes a même écopé d’un carton jaune à la 59è minute, amoindrissant alors son zèle. Le match s’est poursuivi avec la même impuissance des deux équipes. Erick Mpambi dit Cavani à la pointe de l’attaque poitevine a brillé par ses hors-jeu à répétition et ses balles en déviation à perte. A la 64è minute, Edayel Salim l’a remplacé. Mais ce dernier n’a pas été plus en meilleure forme que son acolyte.

         Le coach Simon Faye souffrant de rhume s’est pourtant époumoné sur son réduit technique, grattant de temps à autre la tête pour rechercher une solution face à l’inefficacité de son équipe. A la 66è minute, Abdoul Guirassy a été sorti au profit de Souleymane Diané ayant lui pris une dose de repos. Malgré tout, rien n’est venu résoudre l’incapacité d’une attaque à sans occasion véritable. Même le dézonage du libéro Kivin Al Zihairi n’y a rien fait. Vers la 80è minute, Terves auparavant de travers a semblé se réveiller. Un changement poitevin a eu lieu à la 81è minute : sortie de Sunny Bidaud et entrée d’Abdoul Guirassy. Par ses longs ballons, Terves a posé quelques soucis à la défense poitevine prête à craquer. A ce moment du match, on aurait cru que Poitiers 3 Cités voulait préserver ce match nul, et Terves prêt d’opérer un véritable hold-up au stade Gaboreau. A la 91è minute, la sortie de Moïse Luscap et l’entrée d’Erick Mpambi ont permis de gagner quelques secondes. Car peu après, les deux équipes se sont séparées au score nul et vierge.

         Poitiers 3 Cités n’aura pas à faire la fine bouche de ce match nul. Pourtant il avait tout intérêt de faire le plein en points dans cette poule où tout peut basculer dans un sens ou dans l’autre. Le nombre non négligeable de blessés, le manque de compétitions depuis un certain temps et la réduction des entraînements par manque de structures de repli en cas d’avaries météorologiques seraient les causes évidentes d’une méforme. Mais de ce match médiocre, chaque joueur devrait comprendre que toute compétition se prépare autant par des entraînements programmés que par un minimum d’hygiène de vie, afin d’être vraiment compétitif.

19 Février 2019

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter