ECHOS DES STADES  AVALANCHE DE BUTS A ST-NICOLAS

Pendant que les garçons sont restés en stand-by, immobilisés par la météo et les arrêtés municipaux, les filles de Poitiers  3 Cités évoluant en régional se sont fait plaisir sur le synthétique du complexe sportif St-Nicolas. Les Féminines 2 (R2) de Ridouane Amri ont parvenu à plier les «Fées» de Lusignan, au score de 2 buts à 1 et ont montré le sentier à leurs camarades jouant après. Les Féminines 1 (R1) de Sophie Cornilleau ont étrillé La Chambertoise au score sans appel de 8 buts à 0. C’est parce que le match contre Chamberet a eu une importance pour le leadership de cette poule qu’il a mérité un zoom.

         La composition de l’équipe concoctée par Sophie Cornilleau a été la suivante : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Carine Prévost, Justine Cugul, Margaux Gérard, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Cyndie Ballu, Imane Ettayb, Justine Deschamps), attaquantes (Astrid Audoux, Juliette Belsoeur, Orane Croizard), remplaçantes (Félicie Priou, Vanessa Majo). Le ciel a été gris et menaçant au-dessus du complexe St-Nicolas. Pour deux matchs successifs sur le même terrain, le nombre de spectateurs a été conséquent. Mais pas au point de remplir les gradins comme un œuf.

         Le match a commencé à pas feutrés pour les deux équipes. C’est Poitiers 3 Cités qui a rapidement rompu l’équilibre. Car dès la 6è minute, Astrid Audoux a tenté par un tir, tout doux et pas assez appuyé pour que la gardienne corrézienne capte facilement le ballon. A la minute suivante, Imane Ettayb a ouvert le score d’un coup franc direct et magistral, faisant suite à une faute de main grossière d’une défenseure adverse. Remontées par ce but, les Poitevines ont accéléré le jeu, passant à la vitesse supérieure. Ainsi à la 13è minute, Orane Croizard a fait l’addition en marquant le 2è but. D’un joli lob subtilement dosé, la Croizard a presque ridiculisé la gardienne d’en-face restée bouche bée. Ensuite à la 17è minute, Juliette Belsoeur a ajouté une couche, en inscrivant le 3è but d’un plat de pied croisé, après avoir réceptionné le ballon envoyé par Imane Ettayb.

         Les Poitevines très à l’aise sur le synthétique ont continué à dérouler le jeu, face aux Corréziennes quelque peu désemparées. Avec quelques occasions bien vendangées. Comme le coup franc d’Imane Ettayb voulant rééditer son exploit précédent. Son ballon a trouvé Orane Croizard l’envoyant d’une reprise vissée dans le ciel. A la minute qui a suivi, Orane Croizard bien en jambes s’est rattrapée en inscrivant le 4è but, son doublé, après une passe de Juliette Belsoeur. De plus en plus à l’aise, les joueuses de Sophie Cornilleau ont fait circuler le ballon dans tous les sens. Justine Cugul et Cyndie Ballu ont été remarquables au cœur du jeu, régulant parfaitement le milieu de terrain et ne laissant aucun déchet dans la récupération du ballon, si ce n’est dans la distribution. Et les Corréziennes de la Chambertoise ont couru en vain derrière le ballon. On aurait cru revivre l’épopée du jeu à la «Nantaise» avec une touche de balle. A la 27è minute, le tir canon d’Adeline Baronnet aurait pu faire «tilt» si le ballon n’était pas passé au-dessus de la barre transversale.

         Les minutes ont défilé, et les Corréziennes ont tenté de relever la tête. Un peu plus hardies, elles ont par intermittences occupé la moitié de terrain poitevine. A la 37è minute, un cafouillage a eu lieu devant la cage de Karen Lhommedet. Poitiers 3 Cités a été sauvé par la maladresse d’une attaquante adverse. Imane Ettayb est sortie une minute plus tard, remplacée par Vanessa Majo. Malgré le changement opéré par Sophie Cornilleau, rien n’a bougé au tableau d’affichage, en dépit de la domination de son équipe. A la mi-temps, le compteur en buts a été bloqué à 4-0 pour les Poitevines.

         Au retour des vestiaires, Orane Croizard a été remplacée par Félicie Priou. On ne saurait les conseils du coach corrézien à ses joueuses. En tous cas la Chambertoise a semblé reprendre du poil de la bête en ce début de seconde mi-temps. Les Corréziennes ont mis plus d’entrain à récupérer le ballon. D’ailleurs à la 50è minute, le tir de la n°12 corrézienne aurait pu faire mal si le ballon était ajusté. Car de par le positionnement de Karen Lhommedet, elle serait à coup sûr battue. Répondant du tic au tac, la réplique poitevine ne s’est fait attendre. Le une-deux entre Astrid Audoux et Justine Deschamps répété à plus de deux fois s’est malheureusement terminé le ballon dans les gants de la gardienne adverse. Opiniâtre et intrépide, Astrid Audoux a marqué peu de temps après le 5è but, d’un lobe de l’intérieur du pied, là où quiconque aurait vu un cou-de-pied. De nouveau relâchées par ce premier but de la seconde mi-temps, les Poitevines se sont adonnées momentanément à leur jeu fait de petites passes, à la manière d’un «taureau» comme à la cour de récréation. A la 59è minute, le coup franc de Justine Deschamps suite à une faute sur Cyndie Ballu aurait mérité meilleur sort : le ballon a heurté le poteau gauche avant d’aller en sortie de but.

         Même si les Corréziennes constamment encouragées par leur coach ont eu quelques occasions pour espérer réduire la marque, la maladresse a été leur principal défaut. De l’autre côté dans son espace technique élargie, Sophie Cornilleau n’a pas aussi manqué de la voix pour inciter ses joueuses à mieux. Profitant du moral et du physique en berne de leurs adversaires, les Poitevines ont multiplié les attaques. A la 66è minute, un penalty a été sifflé en faveur de Poitiers 3 Cités, pour faute de main d’une défenseure après le centre tendu de Justine Deschamps. Justine Deschamps s’est justement fait justice en signant sans trembler le 6è but de son équipe. Un double changement a été effectué à la 71è minute par Sophie Cornilleau : sortie de Juliette Belsoeur et Justine Cugul, entrée d’Imane Ettayb et Orane Croizard. Le changement a été gagnant puisqu’à la 73è minute, Astrid Audoux a fait trembler les filets en marquant le 7è but, son doublé, après une passe en cloche d’Orane Croizard. La Chambertoise a eu l’occasion de sauver l’honneur à la 75è minute. Mais la maladresse s’est toujours dressée comme un problème posé et à résoudre pour cette équipe. Poitiers 3 Cités a aussi connu des maladresses, comme celle de Félicie Priou à la 78è minute, ratant le ballon centré par Astrid Audoux. Elle aurait du glisser sans effort la balle au fond des filets. Sans doute que la vitesse du ballon tel un astéroïde a surpris la jeune attaquante.

         Pendant plusieurs minutes, les Poitevines ont fait circuler le ballon à la perfection.  A la 81è minute, Félicie Priou s’est réhabilitée en inscrivant le 8è but, après le centre appuyé de Carine Prévost. Astrid Audoux ayant tout donné a été remplacée par Juliette Belsoeur à la minute d’après. Les Corréziennes visiblement fatiguées se sont tout de même arrachées dans l’espoir de marquer au moins un but au complexe de St-Nicolas. Elles ont une occasion de le faire à la 86è minute. La n° 12, sans doute la plus dangereuse de l’attaque corrézienne a eu le luxe d’effacer Adeline Baronnet ; mais elle a manqué de peu à crucifier Karen Lhommedet. Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, Chamberet fataliste ne s’est pas fait trop d’illusions. La joie des Poitevines a été modeste sur la pelouse et au contraire bien immense dans le vestiaire.

         La victoire de Poitiers 3 Cités par 8 buts à 0 contre un adversaire de milieu de tableau renforce sa place de leader dans cette poule de R1. Les Poitevines ayant vite oublié la déception en Coupe de France devront garder le cap pour le reste de la saison. En ajoutant la victoire de la réserve contre Lusignan, les filles de Poitiers 3 Cités ont enchantés le public à St-Nicolas. Bon vent à elles !

 

2 Décembre 2019

Gaspard NTSIKA


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.