ECHOS DES STADES PETIT PASSAGE AUX ECLUZELLES

2019-2020
News
ECHOS DES STADES PETIT PASSAGE AUX ECLUZELLES

Publié il y a 1 mois par

ECHOS DES STADES  PETIT PASSAGE AUX ECLUZELLES

Les «Ecluzelles» est le mythique stade de Chasseneuil-du Poitou. Ce samedi 15 Février en nocturne, Poitiers 3 Cités y a forcé le passage en gagnant par 1 but à 0 l’entente Chasseneuil/St-Georges. Petit score dira-t-on, mais trois points précieux dans l’escarcelle poitevine. Le match n’a pas été facile face à une formation luttant pour sa survie en D1. A l’image des matchs précédents, Poitiers 3 Cités a été remarquable par sa maladresse devant le but adverse.

L’équipe ayant fait partie du voyage à Chasseneuil a comporté les joueurs suivants : gardien (Kévin Taho), défenseurs (Saindou Inzouddine, Souleymane Diané, Assane Sow), milieu de terrain (Sékou Guidjira, Mohamed Cissé, Mamadi Dansoko, Roland Kabongo), attaquants (Marco Lontsi, Jonathan Abé), remplaçants (Abdoulaye Sagna, Kerfalla Camara). Le terrain des «Ecluzelles» n’a pas été en mauvais état. Mieux, la musique a bercé les oreilles de quelques dizaines de spectateurs. Plusieurs minutes avant le début du match, la tablette FMI a fait des caprices, obligeant de recourir à la traditionnelle feuille de match sur papier.

Lorsque le match a commencé, il n’y a pas eu de temps de latence. Chasseneuil a mis du gaz dans son jeu. Mais pas au point de surprendre la défense poitevine bien en place. En tous cas pendant une quinzaine de minutes, les Chasseneuillais ont intrigué par leur jeu à la verticalité, avec des passes propres. En fait, c’est Poitiers 3 Cités qui a eu grand mal d’entrer dans le match. Puis tout s’est équilibré progressivement.

A la 28è minute, le tir de Momo Cissé aurait pu ouvrir le score aux «Ecluzelles». Mais le ballon est passé juste à côté. Le match a continué un peu fade, sans quoi se mettre sous la dent. A la 37è minute, Jonathan Abé a été remplacé par Abdoulaye Sagna. Celui-ci apportant du sang neuf dans la formation poitevine s’est décarcassé. Mais il n’a pas su faire à lui seul la différence. Les deux équipes sont allées aux vestiaires avec un score vierge.

A la reprise, c’est Poitiers 3 Cités qui a donné le ton, par quelques attaques incisives. Moyennant quelques ratés techniques, le milieu de terrain poitevin a été à la manœuvre, avec le quartor Sékou Guidjira, Momo Cissé, «Bousket»

Dansoko et Roland Kabongo. A la 51è minute, Momo Cissé faisant bien de misères à la défense chasseneuillaise a lancé un missile, détourné in extremis par le gardien adverse. Au corner consécutif tiré par le même Momo Cissé, le ballon a flotté entre des jambes, avant que Ludo Lanou monté en renfort de l’attaque en fasse bon usage en amortissant d’abord le ballon de la poitrine et en tirant pour marquer le but. Il a été d’une joie infinie le Ludo, célébrant l’ouverture de l’écluse à la manière de M’bappé. A cette étape du match, Chasseneuil ne s’est pas senti abattu. Les Poitevins ont voulu pour leur part battre le fer lorsqu’il a été chaud.

Ainsi à la 57è minute quiconque aux «Ecluzelles» aurait cru que Poitiers 3 Cités allait enfoncer le clou. En effet, Marco Lontsi recevant un ballon en profondeur de Momo Cissé s’est trouvé seul face au gardien. Mais il a perdu le duel en envoyant le ballon à côté. A la minute d’après, Roland Kabongo est sorti et a laissé sa place à Kerfalla Camara. Deux minutes après, le maestro Momo Cissé a écopé d’un carton jaune pour une faute futile et inutile. Dans le jeu, Chasseneuil n’a pas du tout abdiqué. Par quelques actions, surtout par des coups de pied arrêtés et même des corners, ils ont mis à rude épreuve Kévin Taho et sa défense.

Plusieurs changements se sont multipliés du côté poitevin. D’abord à la 66è minute avec la sortie de «Bousket» Dansoko sur blessure, remplacé par Roland Kabongo. Ensuite à la 72è minute, Sékou Guidjira est entré au détriment de Marco Lontsi. Pendant ce temps, la lutte est restée âpre entre les deux équipes. Chasseneuil n’a pas lâché le morceau, avec un jeu limpide mais stérile à la conclusion. Poitiers 3 Cités cherchant toujours à aggraver le score a manqué quelques occasions de conclure. Comme à la 75è minute lorsqu’Abdoulaye Sagna a raté une occasion en or. Par son égoïsme de jeu, il aurait pu être un peu altruiste en remisant le ballon à un coéquipier, Jonathan Abé le mieux placé.

Les changements n’ont pas fini d’être un casse-tête pour le coach Simon Faye, face à la témérité adverse. Kerfalla Camara mal en point est sorti à la 80è minute, remplacé par Marco Lontsi. Ensuite à la 88è minute, Momo Cissé en sursis d’un carton jaune a été sorti, pour remettre en scelle Kerfalla Camara ayant retrouvé ses moyens. Malgré tout, les Poitevins ont souffert des assauts des locaux à vouloir au moins arracher un match nul. Mais en vain pour les Chasseneuillais ayant tout donné. Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, Poitiers 3 Cités a exulté de ce petit score. Chasseneuil/St-Georges a connu l’amertume dans son domaine des «Ecluzelles», à l’image du coach resté baba et amer.

Poitiers 3 Cités a fait une belle opération arithmétique en gagnant Chasseneuil/St-Georges par 1 but à 0. C’est suffisant pour rester dans le trio de tête de cette poule unique de D1. Les Chasseneuillais n’ont pas fait un match médiocre ; simplement il leur a manqué un certain réalisme. Quant à Poitiers 3 Cités, la maladresse devant le but reste aussi un problème récurrent, posé et à résoudre. On souhaite tout au plus que cette série de victoires continue.

 

18 Février 2020

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter