ECHOS DES STADES POITIERS 3 CITES ENFONCE BUSSAC-FORET

2019-2020
News
ECHOS DES STADES POITIERS 3 CITES ENFONCE BUSSAC-FORET

Publié il y a 4 mois par

ECHOS DES STADES  POITIERS 3 CITES ENFONCE BUSSAC-FORET

En championnat R1, les féminines de Poitiers 3 Cités ont accueilli celles de Bussac-Forêt au complexe sportif de St-Nicolas, ce dimanche 10 Novembre. Les Poitevines ont fait le «minimum syndical», en gagnant la lanterne rouge de cette poule par 4 buts à 0. On aurait espéré une pluie de buts à St-Nicolas pour soigner le goal-average. Pour autant, on ne fera pas la fine bouche, car les Poitevines ont tout de même étalé leur puissance de leader provisoire.

         Pour ce match, Sophie Cornilleau la coache poitevine a aligné l’équipe suivante : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Astrid Audoux, Vanessa Majo, Justine Cugul, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Cyndie Ballu, Célie Gauthier, Imane Ettayb), attaquantes (Cindy Louemba, Justine Baucher, Orane Croizard), remplaçantes (Carine Prévost, Mathylde Allais). Le ciel a été menaçant au-dessus du synthétique de St-Nicolas ; mais le soleil a pris le dessus pour ne point troubler le spectacle. Environ une demi-centaine de spectateurs se sont bien rincés les yeux.

         Lorsque Mathieu Bramoulle l’arbitre du match a ouvert les hostilités, les Poitevines ont commencé à pas de velours pendant quelques minutes sur la pelouse en plastique. C’est dès la 8è minute que la portière de Bussac a été sollicitée, en sauvant son camp lors d’un cafouillage. Face à la montée en puissance poitevine, les Bussacaises n’allaient pas résister longtemps. Ainsi à la 14è minute, Célie Gauthier a ouvert le score, sur le renvoi de la gardienne adverse, suite au tir d’Imane Ettayb. Puis à la 17è minute, Bussac-Forêt a encaissé un second but, marqué par Orane Croizard, bien servie par Célie Gauthier l’autre buteuse.

         Poitiers 3 Cités dominant pourtant son adversaire n’a pas su concrétiser en buts cette domination. Parce que plusieurs occasions ont été gâchées. A la 20è minute, Orane Croizard bien en vue et à la pointe l’attaque a raté sa reprise ; et quelques secondes après, la même Orane est allée empaler le ballon dans les jambes et bras de la gardienne bussacaise. Une autre occasion poitevine à la 25è minute aurait mérité meilleur sort : la frappe encanaillée de Cindy Louemba a été détournée magistralement par la gardienne d’en face. De plus, Justine Baucher a raté sa reprise à la 28è minute. Cindy Louemba gesticulant quelque peu a été sortie à la 29è minute, remplacée par Carine Prévost. Malgré l’entrée de la canonnière du régiment, le match s’est poursuivi sans but. Pourtant avec des Poitevines faisant bien circuler le ballon, en largeur comme en longueur, et même en diagonale, on a attendu mieux. Et des Bussacaises à la peine défendant tant bien que mal leur territoire.

         A la 31è minute, la reprise d’Imane Ettayb après le centre tendu de Carine Prévost allait ajouter un autre but poitevin. Mais la meneuse de jeu poitevine a raté sa frappe, envoyant le ballon hors du cadre. Une minute plus tard, le une-deux entre Célie Gauthier et Orane Croizard a été l’autre tentative pour renouer avec le chemin des filets. A l’arrivée, c’est Orane qui a raté son tir en le dévissant. Malgré sa large domination, Poitiers 3 Cités n’a pas su plier une fois de plus Bussac-Forêt essentiellement campé sur la défensive. Car la mi-temps n’est intervenue qu’au score de 2 buts à 0 pour les Poitevines.

De retour des vestiaires plusieurs minutes avant leurs adversaires, les Poitevines ont sans doute eu hâte d’en découdre. Dès la 50è minute, la reprise de Justine Baucher faisant suite au centre d’Orane Croizard aurait été gagnante, si elle n’avait pas envoyé le ballon au mauvais endroit. Ce ne sera pas le cas une minute après : Orane Croizard servie en retour par Justine Baucher en une passe aérienne a marqué le 3è but et son doublé, d’une reprise lobée de l’extérieur du pied droit. Il faut s’appeler Croizard Orane pour se permettre un tel croisé acrobatique. Les Poitevines ont continué de dominer à St-Nicolas, sans marquer un autre but. Bussac-Forêt encouragé par son coach surexcité a tenté de relever la tête. Mais que faire face à des défenseures téméraires de la trempe d’Adeline Baronnet, Justine Cugul, Vanessa Majo, Astrid Audoux, voire la teigneuse Cyndie Ballu, réduisant à néant toutes les tentatives adverses ? Et on n’aura aucun souvenir de Karen Lhommedet toucher le ballon des mains : elle s’est sans nul doute ennuyée.

         Poitiers 3 Cités a continué de dominer outrageusement. A la 73è minute, Orane Croizard a raté de rééditer un autre exploit, le lobe sur la gardienne bussacaise. Sophie Cornilleau a ensuite procédé à quelques changements en un intervalle d’une dizaine de minutes. A la 74è minute Cindy Louemba est entrée, prenant la place de Justine Baucher. Puis à la 84è minute, Imane Ettayb a laissé sa place à Justine Baucher revenue sur le tapis synthétique. Les Poitevines ont poursuivi de «mariner» les Bussacaises, sans parvenir à atteindre l’objectif souhaité. C’est que la finition devant le but n’a pas été vraiment au rendez-vous. Moyennant patience, il a fallu attendre la 86è minute pour que Orane Croizard réalise son triplé et inscrive le 4è but. En outre après une passe longue et millimétrée d’Astrid Audoux, Orane Croizard a simplement lobé la gardienne adverse. A part les dribbles, le lobe serait l’autre geste technique qu’affectionne l’attaquante. Peu de minutes après ce but, à la 88è minute, Carine Prévost a slalomé de façon effrontée dans la défense de Bussac, donnant l’impression de passer entre les gouttes de pluie. Dommage qu’à l’arrivée, elle n’a pas eu assez de ressources pour bien ajuster son tir, elle qui balance si souvent des patates. Imane Ettayb a remplacé Orane Croizard une minute après. Le changement n’a pas eu de conséquence pour Bussac-Forêt qui s’en est bien sorti sans une lourde défaite, puisque la fin du match a été signifiée peu de secondes par Monsieur Bramoulle.

         Poitiers 3 Cités a gagné au score minimal de 4 buts à 0 face à la lanterne rouge. On pourrait dire que c’est si peu. L’essentiel aura été de prendre en entier ces points précieux permettant d’occuper provisoirement la première place. Pour le reste, il faudra continuer de travailler, d’être réaliste et efficace devant le but. On croise les doigts pour la suite, en Championnat comme en Coupes.

12 Novembre 2019

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter