ECHOS DES STADES U15 : DERBY DU CLAIN

2019-2020
News
ECHOS DES STADES U15 : DERBY DU CLAIN

Publié il y a 5 mois par

ECHOS DES STADES  U15 : DERBY DU CLAIN

Les U15 de St-Benoît ont traversé le Clain pour un derby attendu de pieds fermes au Clos Gaultier. A l’issue d’un match dont la plupart des joueurs se connaissent et fréquentent presque le même collège, c’est Poitiers 3 Cités qui a gagné au score de 6 buts à 2. Le score aurait pu être plus sévère si les joueurs de la rive droite du Clain n’avaient pas raté moult occasions.

         Pour ce match, Banfa Sakho a aligné les joueurs suivants : gardien (Baba Diaby), défenseurs (Yannis Balaguer, Adam Dib, Tidiane Diaby, Soriba Kalo), milieu de terrain (Bilal Djedoui, Bakodaye Dramé, Soriba Guirassy), attaquants (Moustapha Mendy, Moukhtar Kaba, Manaxame Bacar), remplaçants (Yassine Rahmani, Abdennasser Kermouche, Bassekho Kaba). Le match a été arbitré par le jeune Karamba Dabo. Quelques nuages ont traversé le ciel du quartier, sans voir la pluie tomber pour gâcher la fête.

         Une minute et demi après le début du match, Bakodaye Dramé a failli ouvrir le score. Il a simplement raté son tir. A la 9è minute, Moukhtar Kaba sera aussi en vue, au cours d’une occasion sauvée in extremis par le libéro en vert, un certain Gaspard. St-Benoît poussé par son banc de touche a ouvert le score par d’un tir fougueux n’ayant laissé aucune chance à Baba Diaby le gardien de 3 Cités. Il faudra attendre la 21è minute pour voir l’égalisation de Poitiers 3 Cités, aussi d’un tir tendu d’Adam Dib, comme pour répondre du berger à la bergère. Dès lors, Poitiers 3 Cités a déroulé le jeu, pénétrant dans la défense de St-Benoît comme dans du «Nutella». A la 35è minute, Abdennasser Kermouche entré depuis peu de minutes a marqué le 2è but, d’une reprise magistrale de pure beauté, après une passe bien dosée de Manaxame Bacar. Le petit Abdé a été alors fier comme un prince de cité.

         Le banc des verts de St-Benoît a été inquiet face à la poussée des blancs de Poitiers 3 Cités. Les encouragements du coach n’auront rien fait. Tout au plus, le salut est constamment venu du fameux Gaspard le Sancto-Bénédictin interpellé plusieurs fois pour sauver la case ; mais aussi des maladresses poitevines. La maladresse ne sera pas au rendez-vous à la 40è minute. Car Soriba Guirassy a donné de l’avance à son équipe en inscrivant le 3è but, à la suite d’une série de passes triangulaires bien menées. La mi-temps est intervenue peu après.

         En deuxième mi-temps, Poitiers 3 Cités a eu moins d’entrain à entrer dans la partie, face à la résistance sancto-bénédictine. Pourtant, les Poitevins n’ont pas manqué d’occasions. Comme à la 57è minute lorsque Moukhtar Kaba débordant et abusant de la défense sancto-bénédictine est allé s’échouer devant le gardien adverse. Le coach de St-Benoît inquiet a encore poussé de la voix, surtout pour encourager ses joueurs ; pendant ce temps, Banfa Sakho a laissé libre expression à ses jeunes. L’acharnement vocal du coach de St-Benoît a fini par payer. St-Benoît a finalement réduit le score à la 63è minute, d’un tir laissant baba le portier poitevin Baba Diaby.

         L’espérance de St-Benoît ne sera que de quelques brins de minutes. Parce qu’à la 69è minute, Bassekho Kaba a frappé en marquant le 4è but, après un petit slalom entre des jambes vertes. Ragaillardis par ce but, les Poitevins ont continué de dominer leurs adversaires. Les Sancto-Bénédictins ont par ailleurs peu rapproché de la cage poitevine. Il n’en pouvait être autrement : Yannis Balaguer, Adam Dib, Tidiane Diaby, Soriba Kalo et même Bilal Djedoui ne leur ont laissé aucune chance de violer une nouvelle fois la cage de Baba Diaby. St-Benoît a encaissé un 5è but à la 74è minute, marqué par Manaxame Bacar à la faveur d’un cafouillage dans la surface de réparation adverse. Le même Manaxame, tel un assoiffé de buts, a ajouté une couche en inscrivant le 6è but à la 79è minute par un tir de haute précision. Ce joueur qui n’a pas été satisfait de son doublé a fait plus tard la tête et ses caprices pour sa sortie, parce qu’il aurait voulu marquer plus de buts. Indépendamment de la tête de cochon de Manaxame Bacar, l’arbitre Karamba Dabo a mis fin au calvaire de St-Benoît dans l’enclos du Clos Gaultier.

         Poitiers 3 Cités a gagné ce derby du Clain avec une facilité relative. Puisque la domination poitevine a été flagrante. St-Benoît luttant courageusement avec ses moyens du bord a limité la casse. D’ailleurs peu avant le début du match, des parents de St-Benoît bavardant çà et là ont été d’un pessimisme affiché pour leurs gamins. Quant aux joueurs des deux formations, ils auront une autre occasion de se «chambrer» amicalement, là-bas au collège Pierre Ronsard.

 

15 Octobre 2019

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter