ECHOS DES STADES U17 FEMININES : COURTE VICTOIRE CONTRE MONTMORILLON

2019-2020
News
ECHOS DES STADES U17 FEMININES : COURTE VICTOIRE CONTRE MONTMORILLON

Publié il y a 2 mois par

ECHOS DES STADES  U17 FEMININES : COURTE VICTOIRE CONTRE MONTMORILLON

 Le match des U17 féminines, Poitiers 3 Cités/Montmorillon, a été délocalisé sur le synthétique de la Varenne à St-Benoît. Les Poitevines ont gagné par 3 buts à 0. Un petit score tenant compte de leur capacité de nuisance. Montmorillon qui n’a pas démérité aurait pu mieux faire qu’un match sans but. L’équipe de Poitiers 3 Cités a ainsi été composée : gardienne (Marie Pinogès), défenseures (Terkia Haqua, Mawa Fofana, Jenabou Fofana, Laura David), milieu (Fatima Bahroune, Salma El Haddouchi, Juliette Hyaumet), attaquantes (Kenza Saïdou, Mariama Kaba, Tigui Fofana), remplaçantes (Solène Audvard, Ellya Guillemain, Inès Da Silva-Nzengué). Au début du match, le ciel a été clément à la Varenne ; puis il a fait quelques caprices. Cela n’a pas gêné des dizaines de spectateurs, en majorité montmorillonnaise, venus assister à un beau petit spectacle. Deux minutes après le coup d’envoi par Nizari Djailani l’arbitre du match, Mariama Kaba a sorti ses griffes et lancé un coup de semonce. Son tir trop croisé n’a pas obtenu le résultat escompté. Ce ne sera pas le cas à la 5è minute, lorsqu’après le coup franc tiré par Fatima Bahroune, la Mariama a marqué le but inaugural. Dès lors, les Poitevines ont voulu cueillir à chaud les montmorillonnaises lentes à entrer dans le match. Les occasions ont succédé au rythme du jeu imposé par Poitiers 3 Cités. Ce n’est pas pour rien qu’à la 16è minute, l’intrépide Mariama Kaba a doublé sa mise, d’un tir canon n’ayant laissé aucune chance à la gardienne adverse. Une minute après, Montmorillon a tenté de relever la tête. Par un coup franc bien tiré, mais allant se chérir dans les gants de Marie Pinogès. Il y’a eu quelques autres tentatives vite enrayées par la défense poitevine. Les premiers changements du staff poitevin ont commencé à la 22è minute : sortie de Laura David et Mariama Kaba, entrée de Solène Audvard et Ellya Guillemain. Juste après ce changement, à la 23è minute, Tigui Fofana a fait trembler les filets en marquant le 3è but, d’un pointu lobant. La gardienne montmorillonnaise n’a pas eu les doigts fermes pour repousser le ballon. Les Poitevines n’ont pas relâché la pression sur leurs adversaires. Et quelques occasions poitevines ont été vendangées. A la 26è minute, Solène Audvard a perdu son face à face avec la gardienne d’en-face, poussant un peu loin son ballon. Puis à la minute d’après, le tir de Juliette Hyaumet a envoyé le ballon sur le ras du poteau. Un autre remplacement a été effectué à la 31è minute : sortie d’Ellya Guillemain et entrée d’Inès Da Silva. Avec ces changements, l’attaque poitevine a eu moins d’impact sur la défense montmorillonnaise. Mieux, c’est Montmorillon qui a pris un peu plus d’ascendant. A la 33è minute, le centre raté du n°9 lancé comme un bolide a failli tromper Marie Pinogès un peu avancée. Le turn-over poitevin a continué avec la sortie de Mawa Fofana et l’entrée de Laura David. Sans nul doute une sanction pour indiscipline. En tous cas dans les minutes qui ont suivi ce changement, rien n’est venu changer le score de 3 buts à 0 jusqu’à la mi-temps. Lorsque le match a repris, Montmorillon a semblé plus organisé, propre dans ses passes. Contrairement à Poitiers 3 Cités qui s’est illustré par des actions individuelles, sur fond d’un complexe de supériorité. En tous cas à la 45è minute, Montmorillon a failli réduire le score. C’est que le tir d’une attaquante montmorillonnaise a obligé Marie Pinogès d’arrêter difficilement le ballon en deux temps, après une action rondement construite. Durant près d’une quinzaine de minutes, les Poitevines ont baissé de régime. Et les Montmorillonnaises sont passées à une vitesse supérieure faisant douter leurs adversaires. De la 55è minute à la 77è minute, il y’a eu une succession de changements dans le camp poitevin. Sans solution pour voir poindre un autre but. En effet à la 55è minute, Juliette Hyaumet est entrée à la place de Mawa Fofana. A la 60è minute, Inès Da Silva a cédé sa place à Mawa Fofana. A la 62è minute, Salma El Addouchi a refait surface au détriment de Solène Audvard. Ensuite à la 68è minute, Inès Da Silva est de nouveau entrée à la place de Tigui Fofana. Enfin à la 77è minute, Jenabou Fofana est sortie pour permettre l’entrée de Terkia Haqua. Malgré tous ces changements dont certaines joueuses n’ont pas eu du temps pour bien s’installer dans le match, c’est Montmorillon qui en a tiré profit. Mais les Montmorillonnaises ont été incapables de marquer le moindre but. Elles ont été maladroites devant la cage de Marie Pinogès, et la défense poitevine a tenu fort ses tranchées. A la 78è minute, Montmorillon a failli sauver l’honneur d’un tir passant à côté, après que Marie Pinogès ait fait une relance hasardeuse. Suite à la blessure d’une montmorillonnaise remplacée, le staff poitevin a aussi opéré un dernier changement à la 81è minute : sortie de Juliette Hyaumet et entrée de Jenabou Fofana. Les deux équipes ont continué de batailler dur, par quelques attaques sans succès. Après les 4 minutes supplémentaires accordées par Nizari Djailani, le match s’est terminé au score final de 3 buts à 0 pour Poitiers 3 Cités. La domination poitevine a été certes incontestable, mais chaque équipe a eu sa mi-temps. Poitiers 3 Cités a fait l’essentiel en première mi-temps, en marquant 3 buts. Montmorillon a étalé un jeu collectif intéressant en seconde mi-temps et mis à mal Poitiers 3 Cités, sans parvenir à marquer le moindre but. Pour Poitiers 3 Cités, le collectif a manqué et l’indiscipline a été bien présente. C’est essentiel qu’elles aient gagné pour se prévaloir. Mais les petites Poitevines ont intérêt à revoir leurs fondamentaux, notamment les passes et le coup d’œil qui ont été leurs points faibles durant ce match. En cela, il ne serait pas aussi sans intérêt d’aller souvent voir leurs «grandes sœurs» seniors jouer, pour en tirer de précieuses leçons.

16 Décembre 2019

Gaspard NTSIKA       


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter