ECHOS DES STADES VICTOIRE CHEZ LES CHAMOIZELLES

2019-2020
News
ECHOS DES STADES VICTOIRE CHEZ LES CHAMOIZELLES

Publié il y a 4 mois par

ECHOS DES STADES  VICTOIRE CHEZ LES CHAMOIZELLES

Pour cette rencontre au sommet de la poule R1 féminine (poule A), Poitiers 3 Cités s’est déplacé à Niort ce dimanche 17 Novembre. En battant Niort au score de 4 buts à 0, les Poitevines gardent la tête de la cordée. Quant aux Chamoizelles ayant perdu chez elles à La Grande Croix, elles se contenteront de rester pour l’heure des dauphines. C’est un match très engagé au cours duquel l’attaquante poitevine Cindy Louemba a été blessée.

         L’équipe poitevine alignée par Sophie Cornilleau a été ainsi composée : gardienne (Karen Lhommedet), défenseures (Vanessa Majo, Astrid Audoux, Justine Cugul, Adeline Baronnet), milieu de terrain (Cyndie Ballu, Célie Gauthier, Justine Deschamps), attaquantes (Imane Ettayb, Justine Baucher, Orane Croizard). Le match a eu lieu au stade de La Grande Croix. Plusieurs supporters de Poitiers 3 Cités ont fait le voyage de Niort afin d’encourager leur équipe. Elles ont eu besoin de cette présence, les filles à Sophie Cornilleau.

         A l’entame du match, les Poitevines ont montré les crocs et leurs intentions. Dès la 2è minute, Justine Baucher débordant sur le côté gauche a placé un centre-tir dont le ballon a été capté par la gardienne niortaise. Peu de temps, Astrid Audoux a obtenu un coup franc. C’est Adeline Baronnet l’une des canonnières du régiment qui s’en est chargé. Elle a catapulté le ballon au fond des filets, surprenant la gardienne niortaise et marquant le premier but de son camp. La surprise a été celle de la buteuse, elle-même ancienne pensionnaire de la «Venise Verte». Les Chamoizelles ont vite réagi à la 5è minute, en se procurant une occasion. Malheureusement pour elles, le tir non cadré n’a pas inquiété outre mesure Karen Lhommedet. Poitiers 3 Cités a vite réagi par quelques actions rondement coordonnées.

         Vers la 15è minute, Justine Baucher s’est de nouveau fait distinguer par un centre précis. Célie Gauthier reprenant le ballon de la tête n’a pas bien ajusté sa frappe. Puis à la 19è minute, Imane Ettayb a vu la gardienne niortaise s’interposer sur son centre vicieux. Niort n’a pas pour autant manqué de velléité. Comme à la 26è minute où Karen Lhommedet a du se déployer en un superbe plongeon, permettant à son équipe de garder l’avantage. A la 30è minute, Juliette Belsoeur a remplacé Justine Baucher. Les Poitevines ont continué de pilonner le camp des Chamoizelles. A la 34è minute, Orane Croizard a shooté d’un tir trop croisé, pas du tout cadré. Peu de minutes, à la 38è minute, Sophie Cornilleau a décidé d’un autre remplacement : Imane Ettayb a cédé sa place à Cindy Louemba.

         Le match est resté identique à lui-même, très engagé. A la 40è minute, Orane Croizard a pourtant eu une occasion d’enfoncer le clou. Mais son ballon d’un tir tendu a été détourné en corner qui ne donnera rien. Et malheureusement à la 42è minute, Cindy Louemba a été victime d’une vilaine faute. Touchée à la mâchoire, son état a nécessité l’intervention des secours, suivie d’une longue interruption du match d’environ une trentaine de minutes. A la reprise du jeu, la Chamoizelle ayant commis la faute a écopé d’un carton rouge, laissant les autres jouer à 10. Nadège Raboisson a ainsi remplacé Cindy Louemba. Pendant les quelques minutes restant avant la mi-temps, les Poitevines se sont portées vers l’attaque. A l’exemple de Cyndie Ballu, une précieuse perle qui a adressé un beau centre à destination de Célie Gauthier. Cette dernière a cette fois-ci su faire bon usage du ballon en marquant le 2è but poitevin. La mi-temps n’a pas tardé d’être sifflée.

         Au retour des vestiaires, les Chamoizelles pourtant en infériorité numérique ont senti se pousser des ailes. Elles sont revenues avec de bonnes intentions et ont mis de la pression dans le camp poitevin. Mais les Niortaises ont manqué le dernier geste, comme cela a été le cas à la 52è minute. Puis lassées de rencontrer le chemin de Justine Cugul, Adeline Baronnet, Astrid Audoux, Vanessa Majo ou Cyndie Ballu, les Chamoizelles se sont mises à douter. C’est plutôt les Poitevines qui ont repris du poil de la bête. Ainsi, Justine Baucher s’est à nouveau illustrée en tirant à deux reprises, obtenant deux corners successifs, à la 54è et la 56è minutes. Vers la 60è minute, Orane Croizard n’a pas été en reste de cette prise en main du jeu par les Poitevines. Elle a fait une excellente passe en retrait à Justine Deschamps, et le tir de Justine n’a pas été juste. Quelques minutes plus tard, il a été le tour d’une autre Justine, Baucher partie droit vers les buts, mais qui a juste raté sa frappe.

         A environ quinze minutes avant la fin du match, la luminosité a commencé de baisser et les techniciens du stade n’ont pas été au top. A ce moment crépusculaire, Nadège Raboisson, œil de lynx, s’est arrachée pour sauver le ballon allant vers la sortie de but adverse. Elle est parvenue à le redresser et le centrer vers Orane Croizard reprenant le ballon de la tête et signant le 3è but. Dès lors, les Chamoizelles ont compris leur infortune à ce moment du match. Peu après, Sophie Cornilleau a opéré un changement : entrée de Juliette Belsoeur à la place d’Orane Croizard. En entrant de nouveau dans l’arène, Juliette Belsoeur ayant fait son baptême initiatique dans le groupe ne s’attendait peut-être pas à un tel couronnement. En outre sur son second ballon touché, elle a montré son efficacité en marquant le 4è but. Ensuite dans les maigres minutes restant, les Poitevines ont eu deux occasions d’accroître le score, question de soigner le goal-average. D’abord par Nadège Raboisson, puis par Justine Deschamps. Au coup de sifflet final, c’est au score de 4 buts à 0 que les «demoiselles» des deux camps se sont séparées, en attendant la confrontation future.

         Les Poitevines ont donc gagné les Chamoizelles de Niort par 4 buts à 0. Il fallait le faire face à une formation de grand talent les talonnant au classement. Du coup, Poitiers 3 Cités reste leader de cette poule R1, et Niort ne change pas de position en restant dauphin. La suite du championnat va être palpitante. Il faudra que Poitiers 3 Cités garde ce rythme et continue dans cette dynamique de victoires à tout casser. Cette dynamique qu’il faudra confirmer pour l’échéance future en Coupe de France Féminine contre un autre calibre. Enfin, on souhaite prompt rétablissement à Cindy Louemba.

19 Novembre 2019

Gwenaël CHAIGNEAU

Gaspard NTSIKA


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter