Envie de participer ?

Assane SOW, capitaine de l'équipe 1 se prête lui aussi au jeu de l'interview. Propre à lui même, vous saurez tout l'amour qu'il porte au club des 3 Cités.

Interview - ASSANE SOW

Assane, merci à toi de m'accorder un peu de ton temps. Peux-tu te présenter ? 

Bonjour je m'appelle Assane SOW, je suis d'origine sénégalaise et joueur de Poitiers 3 Cités. Concernant mon parcours, j'ai commencé le football un peu tard par rapport à la moyenne à cause de mon obésité. J'ai vaincu cela par la pratique du football dans la rue dans un premier temps, puis dans des écoles de football pas structurées comme il le fallait. J'ai ensuite pu intégrer des clubs de quartier avant de m'installer au sein de ce club. J'ai suivi un cursus footballistique plus par passion car l'envie de devenir footballeur professionnel comme la plupart des enfants n'était pas ma motivation première. Je voulais étudier pour pouvoir voyager. 

Quel est ton ressenti sur ce très bon début de saison en équipe 1 ? 

Cette saison est particulière puisqu'on a acquérit la maturité qu'il nous manquait les années précédentes. Je trouve que cette saison l'équipe a développé son mental, et son expérience forcément. C'est ce qu'il nous a manqué les précédentes saisons pour nous maintenir à un niveau supérieur. Les coachs ont beaucoup travaillé et c'est ce qui nous permet d'être plus disciplinés et réguliers. L'équipe est garnie de bons joueurs et il y a une vraie concurrence saine qui nous permet de nous surpasser. Après, ce début de saison est le résultat de la rigueur dont on fait preuve. Comme on dit le talent sans travail est nul. Le football doit être fait d'efforts, de sacrifices et d'entrainement et ça les joueurs l'ont bien compris. Tant mieux pour nous et pourvu que ça continue. 

Comment vis-tu ton rôle de capitaine au sein de cette équipe ? 

Mon rôle de capitaine me tient vraiment à coeur. Je me dis que c'est un peu l'accumulation, la récompense de beaucoup de choses qui se sont passées dans ma vie. Je prends ça comme un accomplissement. J'ai à l'époque été accueillis par Simon, Gaspard et Roland (coachs) pendant une période compliquée de ma vie. A cette époque je n'avais rien, ni pour me loger, ni pour travailler. C'est le club qui m'a trouvé mon premier job d'éducateur, et ce sont les bénévoles qui me donnaient des cartes de bus pour pouvoir me déplacer. Du coup, je me dis que je dois beaucoup au club, et c'est pour cela que je me bas pour mes partenaires sur le terrain et que je suis et resterai fidèle aux 3 Cités. Tout le monde le sait au sein du club, les 3 Cités est mon club de coeur, je ne me vois pas aller autre part. En fait pour faire simple, je cherche à redonner tout ce que le club m'a offert au travers mon rôle de capi'. 

Quel est l'objectif de l'équipe pour le reste de la saison dans une poule où les concurrents se font présents ? 

Concernant la fin de saison, je préfère rester prudent. On a eu 2 saisons où on a bien commencé et où ça s'est pas terminé comme il le fallait. On est dans un club où tout peut vite basculer... on va commencer par respecter les entrainements car, une fois de plus, le football sans travail est nul. On a un objectif clair, c'est la montée, chaque match se jouera comme une finale et on ne laissera rien nous distraire ou nous freiner. On est un groupe soudé et chaque point à prendre il faudra le prendre dans la discipline et la rigueur. 

Tu parle de terminer ta carrière de footballeur au sein du club. Tu compte devenir coach par la suite ? 

Je pense qu'une fois ma carrière de footballeur terminée, je pratiquerai mon autre passion : le tennis. Je pense plutôt intégrer un club de tennis pour pourquoi pas faire quelques matchs en tant que vétéran. Par contre, comme je l'ai toujours dis je serai toujours disponible si le club a besoin de mes services. 

On te voit beaucoup guider tes partenaires sur le terrain, c'est naturel ? 

J'essai au maximum de guider mes partenaires non pas parce que j'ai le brassard mais plutôt car j'ai le poste pour le faire. Je suis derrière, et la seule personne qui se trouve derrière moi est mon gardien. Je vois le jeu et c'est ce qui me permet de les guider de temps en temps. J'essai de véhiculer un message positif de toutes les manières possibles, d'encourager même si je sais que je ne le fais pas toujours de la meilleure des manières. Il m'arrive de crier de temps en temps, on est une équipe, et mes partenaires sont comme mes propres frères, je les protège. Tout ça est positif. 

On l'a compris, tu es quelqu'un de très attaché au club. Tu as des joueurs qui t'ont marqué ? 

Il y en a 3 des joueurs qui m'ont marqué. Le premier est Soumah, qui est maintenant joueur à l'US Chauvigny. C'est un garçon sérieux, efficace, bien dans sa tête, souriant et surtout constant. Il parle avec ses pieds et ce qui fait sa force. Le second est Souleye, mon confrère sénégalais. Il vient de Migné Auxances en scooter pour se rendre à l'entrainement été comme hiver malgré le froid. Il laisse femme et enfant pour venir se battre chaques mardis, jeudis et dimanches pour l'équipe. Quand on voit des garçons comme ça, qui font beaucoup de sacrifice, on a envie de se battre pour eux et surtout on n'a pas le droit de se plaindre. Enfin, le troisième c'est Boli. A son âge je me demande comment il peut encore être un des meilleurs à son poste et tenir 90 minutes après tant d'années. 

Tu parle souvent de ne rien lâcher, c'est à l'image du club. Que répondrais-tu aux personnes qui critiquent le club pour de multiples raisons ? 

Le club paie un peu sa mauvaise réputation. C'est comme ça depuis des années, notre seule façon de répondre c'est sur le terrain. On ne peut pas rester là-dessus. Il faut venir, jouer et gagner avec caractère, montrer que l'on n'est pas n'importe qui. En gagnant personne ne peut nous rabaisser. Après il faut je pense essayer de nous canaliser de notre côté, de ne pas parler. Il ne faut pas rentrer dans les provocations que certaines équipes mettent en place pour nous destabiliser. On doit vraiment rester nous même. On garde la tête haute et nous sommes des personnes polies. Je pense qu'en gardant une bonne attitude on peut aller loin, et là on nous respectera un peu plus. 

Assane, on va maintenant passer à une phase un peu plus "détente", tu vas devoir qualifier les joueurs/coachs du club. Tu es prêts ? 

Donne moi le joueur le plus technique. 

C'est Momo le joueur le plus technique selon moi. 

Le joueur le moins technique ? 

C'est Boli, désolé (rires). 

Le joueur le plus classe ? 

Le joueur le plus classe c'est Dembélé je pense. 

Le coach et le joueur le plus chambreur ? 

Le coach le plus chambreur c'est Roland x1000 (rires). Et le joueur chambreur c'est Boli, pourtant c'est le moins technique (rires). 

Le meilleur DJ du vestiaire c'est qui ? 

Ahhhh c'est Zaza le meilleur DJ. Direct ! Il le sait et il connait les bons sons l'ancien. 

Quel joueur fayote le plus avec les coachs ? 

Je ne répondrai même pas (rires). Ici ça va trop vite, je vais te donner un nom et demain ça va apparaitre directement sur le journal (rires). Je ne peux pas ! Aux 3 Cités ça va vite (rires). 

Tu peux me donner tes qualités et tes défauts Assane ? 

Il parraitrait que je suis quelqu'un de souriant et de disponible. Je prends ça comme des qualités. Pour ce qui est des défauts j'en ai plusieurs. Je vais te donner les 3 principaux : on va dire que je suis mauvais perdant, susceptible, et râleur (rires). 

Merci beaucoup d'avoir joué le jeu. Tu as des remerciements à faire ? 

Je te remercie tout d'abord pour cette interview. Je remercie ensuite les coachs Roland, Simon et Gaspard pour tout ce qu'ils ont fait pour moi lors de mon arrivée au club. Grand merci à Roland pour sa confiance et ce rôle de capitaine. Je remercie tous mes coéquipiers et l'ensemble du staff, ainsi que les coachs des 2 autres équipes à savoir Kalou, Christophe, Mehdi et Brice. Enfin, merci bien sûr aux dirigeants et particulièrement à Gabi et Saad. Il ne me reste qu'une seule chose à dire : "Aller les 3 Cités à vie !". 

Merci à Assane d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Nous te souhaitons une excellente fin de saison.

Loïc LAPIEDRA


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.