Envie de participer ?

Mehdi BERGEON - coach de l'équipe 3 catégorie Sénior - s'est prêté au jeu de l'interview. En exclusivité, voici quelques mots du tout nouveau coach des 3 Cités.

Interview - MEHDI BERGEON

Mehdi, peux-tu te présenter ? 

Je m'appelle Mehdi BERGEON, je suis coach de l'équipe 3. Mon parcours est très simple puisque j'ai fais toute ma carrière footballistique aux 3 Cités. J'ai commencé le football assez "tard", vers 10 ans et depuis je n'ai râté que 4 saisons. Avoir pu évoluer aux 3 Cités est une fierté car c'est un super club où j'ai pu rencontrer pas mal de personnes. 

Que penses-tu du début de saison de ton équipe ? 

Le début de saison a été assez compliqué de notre côté, notamment dû aux diverses absences que l'équipe a dû subir lors des premiers matchs. Depuis quelques matchs ça va mieux, on a pu rectifier le tir, même si les absences de dernières minutes restent notre bête noire. Pour ce qui est du reste de la saison je suis assez confiant, on a un bon groupe lorsqu'il est au complet et on a moyen de faire de belles choses. 

C'est ta première année en tant que coach, comment vis-tu cette première expérience ? 

Effectivement c'est ma première saison en tant que coach. Lors des premiers matchs heureusement que j'étais bien accompagné avec Brice puisque débuter n'est jamais simple ; surtout avec ces histoires de tablette (rires). Et puis bien-sûr il y a le COVID-19 qui vient s'ajouter à cela donc ce n'est jamais simple. Au final, mon ressenti est très bon, on a un staff hyper disponible au sein du club et ça m'aide. J'apprends, et j'ai soif d'apprendre. 

Tu as effectué toute ta carrière aux 3 Cités, est-ce qu'un jour tu as été attiré par un autre club ? 

Non, je n'ai jamais eu d'envie de départ mis à part une année où j'ai douté, puisque ce fut une période compliquée chez les jeunes des 3 Cités. A l'époque, tout n'était pas aussi structuré qu'actuellement et lors d'une saison U15-U16 on a du faire forfait général dû à un manque de joueur. Donc la saison qui suit, des amis m'ont motivé à faire un essai à Saint-Benoit en U17-U18 et puis je me suis ennuyé lors de cet essai, j'étais trop attaché aux 3 Cités donc ça ne s'est pas fait. Les saisons que j'ai loupé sont des saisons où j'ai "raccroché les crampons", surtout pour des motifs professionnels. 

Tu as commencé assez tardivement le football, pourtant on t'a vu monter les différents échelons au sein du club. As-tu un conseil à donner aux jeunes ? 

Il faut avoir l'amour du maillot, l'amour du quartier, prendre du plaisir à jouer avec ses amis. L'une des raisons pour lesquelles je me suis toujours senti aussi bien aux 3 Cités est la présence de mes amis. C'est pour ça que tu as envie de venir le week-end et de batailler sur le terrain, faire des résultats. Partir dans d'autres clubs n'est pas forcément une solution, beaucoup de jeunes que je connais se sont perdus, même s'ils étaient très bon footballastiquement. Ici, on est bien accompagné, bien suivi. Aux 3 Cités on a un vivier de super jeunes joueurs, s'ils restaient tous, on aurait moyen d'atteindre un sacré niveau. Le football pour la plupart est et restera un loisir, alors prenons du plaisir tous ensemble. 

On t'a vu rechausser les crampons à plusieurs reprises. Un retour est prévu ? 

J'aimerai pouvoir jouer de temps en temps, ne serait-ce que 30 minutes en effet. Je l'ai déjà fait cette saison en jouant gardien lors d'un match complet. Aujourd'hui le gros problème que j'ai est physique, j'ai pris du poids, le plus compliqué est de s'habituer à rejouer. Mais très hônnetement, le but du jeu n'est pas d'être le coach qui se met titulaire ; j'ai des joueurs, des jeunes joueurs et je les mettrais toujours en avant. Lorsque l'opportunité se présentera, oui j'aimerai jouer un peu mais ce n'est pas tout de suite, ce sera peut-être même que la saison prochaine. 

Tu es un amoureux du foot, qui sont tes idoles ? Qui t'a marqué au sein du club ? 

La fameuse question sur les idoles (rires). Le premier est Zizou, c'était un magicien, il était incroyable. Mes premiers matchs je les ai vécu en voyant Zidane jouer et c'était vraiment quelque chose. Le second est Ronaldo (R9), le brésilien. Lui aussi c'était un phénomène, selon moi le football n'a pas connu de meilleur buteur depuis lui. Après au sein du club, un joueur qui m'a beaucoup marqué et qui m'a bien aidé lors de ma transition pour devenir défenseur, je le qualifie de "Puyol" des 3 Cités, c'est notre président Saad. Je lui dois beaucoup de choses sur ma façon d'être au niveau du football et dans mon comportement car il était un joueur exemplaire en tout point. 

Mehdi, on va maintenant passer à une phase un peu plus "détente", tu vas devoir qualifier les joueurs/coachs du club. Tu es prêts ? 

Quel est le joueur et le coach le plus chambreur ? 

Le coach le plus chambreur c'est moi (rires). Brice n'est pas mal placé en terme de chambrage, même s'il est un peu plus moqueur. Nous 2 on fait la paire en terme de chambrage, on se complète bien. Lorsque j'étais plus jeune j'aimais beaucoup chambrer mais je n'aimais pas être chambré, c'est pas bien ça... (rires). Avec le temps on s'y fait et maintenant ça va mieux. Au niveau des joueurs je dirai Marco, je ne sais pas, parfois Assane me dit qu'il le fatigue... il se chamaillent tous les 2. Je ne vois pas trop qui en vérité, donc peut-être Marco. 

Quel joueur est le plus fashion ? 

Le plus fashion... je ne sais pas (réfléchis). Peut-être Assane... 

Le joueur le plus technique ? Et le moins technique ? 

Les plus techniques, moi j'en selectionnerai 2. Côté technique, je parle touché de ballon : Thomas il a un truc en plus je trouve. Lénine est très fort là-dessus. Ce ne sont pas les joueurs qui font le jeu pour autant, mais de mon point de vu techniquement je les trouve très forts. Pour les moins techniques il y en a pas mal qui ont la palme. Dounga c'est quelque chose hein (rires). Après je suis obligé de t'en citer 2 autres, ce sont des solides hein, mais je suis désolé Zaza et Boli techniquement ça ne va pas. Ils le savent on se chambre beaucoup là-dessus pas de soucis (rires). 

Le joueur le plus grincheux ? 

Il va m'en vouloir mais je dirais JB (rires). Il râle tout le temps (rires). Mais moi je l'aime comme ça, quand on connait bien la personne ça ne me dérange pas. 

Celui qui souris le plus ? 

Etienne Laré, il a une joie de vivre, je le vois toujours sourire quand on parle avec lui. Après il y en a beaucoup des joueurs souriants aux 3 Cités mais si je devais en selectionner un ce serait lui. 

Le meilleur DJ ? 

Incontestablement Zaza, c'est un ambianceur et il écoute vraiment du bon son. C'est Zaza sans aucun débat possible (rires). 

Tu peux sélectionner 2 joueurs ou coach avec qui tu pourrais partir en vacances ? 

Number one direct, Cyril. C'est mon pote d'enfance donc direct. Sinon avec Brice je pourrai partir en vacances sans soucis également. 

Si tu pourrais avoir un super-pouvoir ? 

Je ne sais pas si on peut appeler ça un super pouvoir ou un rêve mais si on pouvait arrêter les guerres, les effacer et qu'il y ait la paix dans le monde ce serait super. Voir les gens heureux, c'est le plus important selon moi. 

Tu pourrais me donner ton plus gros défaut et ta plus grosse qualité ? 

Je suis un gros râleur, quand ca ne va pas dans mon sens ça ne me va pas. J'aime les choses carrées. Au boulot, avec le stress il m'arrive de râler un peu pour rien, donc je pense que c'est mon plus gros défaut. Pour ce qui est de la qualité c'est difficile à dire : je pense être quelqu'un qui aime partager et qui aime les gens. Je suis resté un enfant dans l'âme. Dans ma famille c'est "black-blanc-beurre", j'aime les gens ca peut aussi être une qualité. 

Tu as un mot pour conclure ? 

Déjà merci à toi pour cette interview, c'était sympa même si je ne pense pas être à l'aise sur ce genre d'exercice. J'aime ce club des 3 Cités, si tous les joueurs pouvaient aimer ce club comme je l'aime je pense que ce serait vraiment un truc de dingue. Je remercie énormément le staff, les joueurs, les bénévoles et même les supporters qui poussent derrière les 3 Cités. C'est un club magique, on est souvent critiqués mais franchement il n'existe pas 2 clubs comme le nôtre. Il existe un truc dans ce club qui ne se passe pas ailleurs, c'est un club multi-ethnie ; c'est vraiment ça qui fait notre force et la magie de ce club. C'est aussi pour ça que je n'ai jamais changé de club, j'aime ce club et notre raison d'être, on a notre propre façon de penser. C'est beau qu'à travers le football on puisse véhiculer des messages en équipe. Pour finir, merci pour la confiance que le club m'a accordé en me confiant ce poste de coach. 

 

Merci à Mehdi d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Nous te souhaitons une excellente fin de saison.

Loïc LAPIEDRA


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.